LE LENDEMAIN : Attention fragile !

lelendemainafficheLes adolescents difficiles ont le vent en poupe au cinéma. Après Mommy venu du Québec, ou encore la Tête Haute, un des plus beaux films français de l’année dernière, voici le Lendemain qui nous vient de Suède. Un film riche qui nous parle plus largement de la difficulté à échapper à son passé quand il forge le regard des autres. Un film particulièrement convaincant par certains côtés… mais nettement moins par d’autres.

Le Lendemain nous offre une très belle rencontre avec un personnage qui sait nous toucher, malgré son infinie ambiguïté. On s’y attache malgré un mutisme prononcé, on finit par ressentir une très forte empathie. Du coup, on se laisse porter par cette histoire qui porte une vraie réflexion, sans avoir pour autant la prétention d’apporter des réponses définitives. C’est à chacun de s’approprier ce qui lui est présenté. Le spectateur est amené à se demander quelles auraient été ses réactions dans une telle situation.

lelendemainLe soucis est cependant que le Lendemain repose sur une base scénaristique fragile. En effet, l’histoire repose sur l’idée que le jeune homme, après avoir purgé sa peine, revienne dans son lycée. J’ai beau être particulièrement tolérant, il est vrai que je ne sais comment je réagirais si je voyais revenir le meurtrier d’une de mes amies. On peut facilement trouver ce choix absurde et qu’il provoque de manière assez artificielle beaucoup des problèmes auquel il se retrouve confronter. On peut facilement passé au-dessus, mais cela nuit tout de même à la solidité du propos.

LA NOTE : 12,5/20

Fiche technique :
Réalisation : Magnus von Horn
Scénario : Magnus von Horn
Costumes : Anna-Karin Cameron
Photographie : Łukasz Żal
Montage : Agnieszka Glińska
Production : Madeleine Ekman et Mariusz Wlodarski
Durée : 102 minutes

Casting :
Ulrik Munther : John
Mats Blomgren : Martin
Wieslaw Komasa : le grand-père
Alexander Nordgren : Filip
Loa Ek : Malin
Ellen Mattsson : Bea
Sven Ahlström : le père de Kim
Stefan Cronwall : Grannen
Felix Göransson : Korv-Hannes
Oliver Heilmann : Kim
Inger Nilsson
Cecilia Wilhelmsson : le professeur de gymnastique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.