THE WITCH : L’élégance, sans la magie

thewitchafficheJe suis une vraie gonzesse au cinéma… Oui bon ok, mon introduction est super sexiste, je sais bien, j’espère que vous me pardonnerez. Simplement, je pleure souvent, même devant les moments d’émotion le plus artificielles et factices. Et devant une film d’horreur, il m’arrive souvent de cacher mes yeux pour ne pas voir ce qui se passe. Pourquoi j’y vais alors me demanderez-vous ? Mais le caractère profondément masochiste est quand même à la base du plaisir que l’on prend devant ce genre cinématographique. J’en ai pris devant The Witch, mais pas tant que ça…

Allons à l’essentiel, The Witch est un film où il ne se passe pas grand chose. Ce n’est pas toujours un problème dans ce genre de film, car ce qui compte c’est la tension et la certitude chez le spectateur qu’il va finir par se passer quelque chose d’horrible à la fin. Sauf qu’ici, elle n’est jamais terriblement intense et surtout on a la sensation que rien de vraiment effrayant viendra conclure cette histoire. C’est d’ailleurs exactement ce qui se passe (ou plutôt qui ne se passe pas). Etre dans la retenue, c’est bien, mais trop de retenue tue la retenue, surtout dans ces circonstances.

thewitchC’est dommage car The Witch se distinguer par une élégance visuelle assez rare dans ce style cinématographique. Le film est beau, la manière dont les personnages sont mis en valeur par la qualité de la photographie remarquable. La direction d’acteurs est aussi d’un standing inhabituel, avec la jeune Anna Taylor-Joy qui crève vraiment l’écran. Mais tout ceci ne peut totalement sauver un film de ce genre quand il lui manque trop de l’essentiel. Un film trop incomplet pour être emballant donc.

LA NOTE : 9/20

Fiche technique :
Réalisation : Robert Eggers
Scénario : Robert Eggers
Direction artistique : David LeBrun
Costumes : Linda Muir
Photographie : Jarin Blaschke
Montage : Louise Ford
Musique : Mark Korven
Production : Jodi Redmond, Daniel Bekerman et Lars Knudsen
Durée : 92 minutes

Casting :
Anya Taylor-Joy : Thomasin
Ralph Ineson : William
Kate Dickie : Katherine
Harvey Scrimshaw : Caleb
Ellie Grainger : Mercy
Lucas Dawson : Jonas
Julian Richings : le gouverneur
Bathsheba Garnett : la sorcière
Wahab Chaudhry : Black Phillip

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.