IRREPROCHABLE : Chabrolien… ou presque

irreprochableafficheVoir son nom former un adjectif est une des plus grande forme de consécration qui soit pour un artiste. Bon, ce n’est pas toujours très flatteur, comme pour le terme machiavélique, mais tout de même shakespearien ou cornélien sont des termes qui font honneur aux auteurs dont ils sont issus. Chabrolien n’est pas encore dans le dictionnaire, mais l’affiche d’Irréprochable fait clairement référence au cinéma de Claude Chabrol qui a suffisamment marqué le cinéma français pour définir un genre cinématographique à part entière. Mais voilà n’est pas Claude Chabrol qui veut.

L’inspiration est claire, mais le talent pas tout à fait le même. Non dans la réalisation ou l’interprétation. Sébastien Marnier parvient à créer une vraie tension narrative tout au long du film. C’est d’ailleurs ce qui sauve le film, ce léger malaise que l’on ressent tout du long face à ce personnage incroyablement ambigu. Un personnage remarquablement interprété par Marina Foïs qui prouve une nouvelle fois qu’elle est vraiment à l’aise dans tous les registres. Le film doit beaucoup à son talent.

irreprochableMalheureusement, toutes ces qualités s’expriment à travers un scénario dont le dénouement est assez évident. Irréprochable est très linéaire et on ne doute pas une seconde de là où il va nous mener. Il n’y a pas vraiment de rebondissements, plutôt les pièces d’un puzzle qui se mettent en place les unes après les autres, sans jamais vraiment nous surprendre. C’est la limite de ce film formellement réussi, mais qui laisse un peu trop froid pour être vraiment marquant.

LA NOTE : 11/20

Fiche technique :
Réalisation : Sébastien Marnier
Scénario : Sébastien Marnier
Musique : Zombie Zombie, Pascal Mayer et Steve Bouyer
Montage : Laurence Bawedin
Photographie : Laurent Brunet
Décors : Mathieu Menut
Costumes : Marité Coutard
Producteur : Caroline Bonmarchand
Production : Avenue B Productions
Durée : 103 minutes

Casting :
Marina Foïs : Constance
Jérémie Elkaïm : Philippe
Joséphine Japy : Audrey
Benjamin Biolay : Gilles
Jean-Luc Vincent : Alain
Jeanne Rosa : Nathalie
Véronique Ruggia Saura : l’avocate

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.