BLOCKBUSTERS D’ETE : Morne saison

jasonbourneafficheMaintenant que cette histoire de déménagement est passée, les cartons déballés, les livres rangés et les tableaux aux murs, il est temps de m’attaquer à la bonne trentaine de critiques en retard… Tâche assez herculéenne et qui va nécessiter quelques expédients comme l’écriture de critiques collectives. Nous allons donc commencer par la série de blockbusters très médiocres qui ont peuplé notre été. Une saison cinématographique vraiment décevante dont il n’y a pas grand chose à sauver.

Commençons par les films pas vraiment bons, mais même pas assez mauvais pour être vraiment remarquables. Bref les productions les plus inutiles à savoir Jason Bourne et Star Trek : Sans Limites. Deux films qui nous proposent quelques moments d’action certes distrayants, mais noyés au milieu d’un grand vide. Aucune imagination, aucun renouveau, aucun nouvel élément ou personnage marquant. Bref, deux archétypes de l’exploitation éhontée de franchise à succès. Certes, le spectateur est toujours heureux de retrouver les protagonistes, mais les scénaristes n’ont tellement rien à apporter de marquant qu’on aurait largement préféré qu’ils s’abstiennent.

commedesbetesJ’aurais pu ranger Insaisissables 2 dans la même catégorie. Cependant, il est nettement plus décevant car bien meilleur… dans sa première partie, avant de s’épuiser totalement après quelques bonnes idées. Le scénario ne tient clairement pas la route et sans l’effet de surprise du premier, on n’est plus du tout ébloui par la virtuosité de nos prestidigitateurs. Il y a une volonté de faire plus fort et plus spectaculaire, mais cela provoque exactement l’effet inverse. Ca sent le réchauffé et le plat en perd beaucoup de sa saveur.

On enchaîne avec deux blockbusters qui tiennent au final plus de la série B. Elles souffrent toutes les deux du même mal que le film précédent, mais à des degrés précédents. Nerve commence de manière sympathique et on entre volontiers dans cette histoire. Mais le propos s’essouffle très vite, enchaînant les idées convenues avant un grand final qui tourne au grand n’importe quoi. Instinct de Survie – The Shallows ne déçoit que par l’ultime dénouement. Malheureusement, tout le film est fait pour nous amener à ce moment et on est forcément du coup globalement un peu déçu.

suicidesquadaffichePetite déception aussi avec Comme des Bêtes, film d’animation sympathique au demeurant, mais loin des promesses que laissait entrevoir la bande-annonce. C’est au final gentillet, mais sans vraiment moment de bravoure qui aurait pu laisser une vraie trace. Le film souffre globalement d’un grand manque d’audace. Il y avait pourtant matière.

Mais que dire du grand raté de cet été cinématographique ! Suicide Squad aurait du être le blockbuster de l’été, que dis-je de l’année ! Il y avait tout pour nous livrer une œuvre subversive à l’humour noir. Là aussi, la bande-annonce laissait entrevoir le meilleur. Le résultat final est terriblement édulcoré, avec un dénouement qui sentirait presque la guimauve. On a du mal à croire à un tel gâchis, tant il y avait matière à faire infiniment mieux. La peur du politiquement trop incorrect laisse le film même pas au milieu du gué, mais à quelques centimètres du bord. Et du mauvais bord !

sosfantomesafficheOn termine par la seule petite éclaircie dans cet orage de médiocrité avec SOS Fantômes. Il y aurait pourtant beaucoup à reprocher à ce film où, encore une fois, beaucoup de bonnes idées ne sont pas exploitées jusqu’au bout. Mais le film bénéficie d’un avantage sur tous ceux qui ont précédé dans ce billet… Il ne se prend pas au sérieux !!! Il y a un côté potache très sympathique dans ce film. Les fans de l’original (dont fait partie votre serviteur) retrouveront avec joie une foule de clins d’œil à l’œuvre original, notamment quelques caméos du casting original. Le film a la bonne idée de ne pas être vraiment un remake mais revisite simplement une même idée de départ. Et cerise sur le gâteau, le film prouve que Chris Hemsworth est capable de jouer la comédie ! Et ceci n’est pas un mince exploit !

LES NOTES :
JASON BOURNE : 08/20
STAR TREK : SANS LIMITES : 09,5/20
INSAISISSABLES 2 : 09/20
NERVE : 06/20
INSTINCT DE SURVIE – THE SHALLOWS : 11,5/20
COMME DES BETES : 11,5/20
SUICIDE SQUAD : 07/20
SOS FANTOMES : 13/20

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.