SNOWDEN, MR WOLFF : Gros sabots

snowdenafficheLa subtilité est une qualité cinématographique qui fait les grand film. Mais parfois, le pur divertissement ne l’exige pas forcément. Cela limite la portée du film, mais est-ce grave ? La réponse dépend du type de film comme nous l’on montré deux productions américaines actuellement sur nos écrans. On commence par Snowden, nouveau film d’Olivier Stone. Un biopic sur le plus célèbre des lanceurs d’alerte. Un film factuellement intéressant, réalisé avec un certain talent, mais qui reste particulièrement manichéen.

Oliver Stone s’est fait le spécialiste des films politiques. Malheureusement, depuis JFK, le chef d’œuvre de sa carrière, il n’a jamais réussi à être vraiment convaincant dans ce registre. Il ne laisse aucune place à l’ambiguïté et nous livre une lecture des événements relativement simplistes. Certes, on peut y voir un point de vue affirmé, voire même un film à thèse. Mais force est de constater que celui adopté pour Snowden est sans surprise. On peut partager l’admiration du réalisateur pour cet homme, tout en regrettant qu’il nous livre une vision si lisse et attendue. Reste le sens de l’image d’un vrai cinéaste qui nous permet de passer somme tout un bon moment, mais qui aurait pu être tellement mieux mis en valeur par un scénario plus profond.

mrwolffafficheMr Wolff ne fait pas non plus dans la dentelle. Mais pour le coup, on ne lui en demande forcément pas tant. Entre polar, film d’action et film de gangster, il n’a d’autres ambitions que de divertir. Ou bien si ce n’est pas le cas, c’est passablement raté. En fait, on peut tout de même noter une réelle volonté de donner à ce film une certaine originalité avec ce personnage de comptable-tueur à gage-autiste. Une somme de qualificatifs relativement inattendue pour une seul et même homme. Mais malgré cela, les ficelles restent grosses et hyper classiques.

Au final, Mr Wolff prête parfois à sourire. Mais c’est relativement involontaire. Le dialogue final entre le personnage principal et son… attention spoiler… attention spoiler… son frère sonne remarquablement faux et voudrait apporter un semblant de profondeur et de morale à un film qui n’en a absolument pas besoin. Sinon pour le reste, on n’est guère déçu, si on attend ce que l’on devait attendre de ce film, c’est à dire pas grand chose. Ca passe le temps, ça offre quelques scènes bien troussées, mais ça ne restera sûrement pas dans les mémoires.

LES NOTES :
SNOWDEN : 11/20
MR WOLFF : 10,5/20

SNOWDEN :
Fiche technique :
Production : Endgame Entertainment, Vendian Entertainment, KrautPack Entertainment
Distribution : Pathé distribution
Réalisation : Oliver Stone
Scénario : Oliver Stone, Kieran Fitzgerald, d’après les livres de Anatoly Kucherena et Luke Harding
Montage : Alex Marquez, Lee Percy
Photo : Anthony Dod Mantle
Décors : Mark Tildesley
Musique : Craig Armstrong, Adam Peters
Costumes : Bina Daigeler
Durée : 134 min

Casting :
Joseph Gordon-Levitt : Edward Snowden
Shailene Woodley : Lindsay Mills
Rhys Ifans : Corbin O’Brian
Scott Eastwood : Trevor James
Timothy Olyphant : L’agent de Genève
Melissa Leo : Laura Poitras
Zachary Quinto : Glenn Greenwald
Tom Wilkinson : Ewen MacAskill
Nicolas Cage : Hank Forrester
Ben Chaplin : Robert Tibbo

MR WOLFF
Fiche technique :
Production : Warner Bros, Electric City Entertainment, RatPac-Dune Entertainment, Zero Gravity
Distribution : Warner Bros. Pictures France
Réalisation : Gavin O’Connor
Scénario : Bill Dubuque
Montage : Richard Pearson
Photo : Seamus McGarvey
Décors : Keith P. Cunningham
Musique : Mark Isham
Durée : 128 min

Casting :
Ben Affleck : Christian Wolff
Anna Kendrick : Dana Cummings
J.K. Simmons : Ray King
Cynthia Addai-Robinson : Marybeth Medina
John Lithgow : Lamar Black
Alison Wright : Justine
John Bernthal : Brax
Jeffrey Tambor : Francis Silverberg
Robert C. Treveiler : le père de Christian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.