MA’ROSA : Pas de baiser pour les flics de Manille

marosaafficheSi ces derniers mois il a été de bon ton d’embrasser un flic, il est vrai que notre police ne bénéficie pas toujours d’un image irréprochable auprès d’un certain nombre de nos concitoyens. Mais cela pourrait être pire. Il suffit pour cela d’aller voir Ma’Rosa et de découvrir comment les « gardiens de la paix » des Philippines se comportent. Cela permet de relativiser quelque peu d’un coup. Cela permet aussi de voir un film qui nous plonge de manière poignante au cœur d’une réalité parfois révoltante.

Ma’Rosa est tourné exclusivement caméra à l’épaule, le plus souvent au plus près des personnages. Le spectateur est donc en réelle immersion, même si le procédé présente tout de même quelques limites (c’est un peu fatiguant à la longue). Le film monte clairement en puissance tout du long. Il est vrai qu’on a du mal à s’enthousiasmer vraiment pour la première moitié. Cela semble manquer d’une vraie trame narrative et on a parfois l’impression d’assister à une reconstitution pour un documentaire. Mais peu à peu, les personnages prennent de l’épaisseur et une réelle émotion commence à se dégager face à tout ce qu’ils subissent et ce que certains devront faire pour s’en sortir.

marosaMa’Rosa a été récompensé au dernier Festival de Cannes par un prix d’interprétation féminine pour Jaclyn Jose. Cela serait sévère de prétendre qu’il n’est pas mérité, car il n’y a rien à dire sur cette performance d’une incroyable justesse. Simplement, c’est le casting dans son intégralité qui devrait être récompensé, car jamais on a l’impression d’assister à un jeu d’acteur. Cela contribue vraiment au caractère immersif du film. Une mention particulière pour les trois jeunes comédiens qui incarnent ses enfants, qui sont, de mon point de vue, les vraies « stars » du film.

LA NOTE : 13,5/20

Fiche technique :
Production : A Center Stage production
Réalisation : Brillante Mendoza
Scénario : Troy Alyson So Espiritu
Montage : Diego Marx Dobles
Photo : Odyssey Flores
Décors : Dante Mendoza
Distribution : Pyramide Distribution
Son : Albert Michael Idioma
Durée : 110 min

Casting :
Jaclyn Jose : Rosa
Julio Diaz : Nestor
Felix Roco : Jackson
Jomari Angeles : Erwin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.