PRIMAIRE : Courageuse

primaireafficheJe pense être le critique cinématographique qui parle le plus des bande-annonces. Mais n’étant pas journaliste et n’étant pas invité à des avant-premières de presse, je vais au cinéma comme tout le monde et cela reste le vecteur principal qui me fait découvrir les films sur le point de sortir et qui me donne, ou pas, envie de voir un film. Celle de Primaires ne me disait rien, malgré mon amour réel pour Sara Forestier. Mais il ne faut évidemment pas s’arrêter là car elle ne donne que trop rarement une image fidèle du film. Et c’est bien le cas ici.

Soyons honnêtes, les bons sentiments que l’on pouvait redouter en visionnant la bande-annonce sont loin d’être absents de Primaire. Les sabots sont parfois un peu gros, les ficelles ressemblent parfois à de la corde. Mais voilà, cela fonctionne. Surtout que ceci est largement rééquilibré par une vraie dureté, pour ne pas dire une violence réelle. Etre enseignant revient à être confronté parfois directement à des situations dont la plupart des être humains normalement lâches se détourneraient à la première occasion. Cela est évidemment d’autant plus difficile quand elles touchent de jeunes enfants.

primairePrimaire est donc une ode à tous les enseignants courageux et volontaires. Le film lance au passage quelques petites pics contre le système. Le film est donc un peu militant, mais surtout avant tout humaniste. Tour à tour drôle, touchant, émouvant et donc également dur, il passe peut-être parfois par des situations un peu extrêmes, pas forcément représentatives. Mais la démonstration atteint son but. On retient avant tout le meilleur car l’optimisme prédomine. Un joli film donc, que l’on prend plaisir à aimer sans être, un peu comme l’école, idyllique.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation : Hélène Angel
Scénario : Hélène Angel, Yann Coridian, Olivier Gorce et Agnès de Sacy
Musique : Philippe Miller
Montage : Sylvie Lager, Christophe Pinel et Yann Dedet
Photographie : Yves Angelo
Décors : Tibor Dora
Costumes : Catherine Rigault
Producteur : Hélène Cases
Durée : 105 minutes

Casting :
Sara Forestier : Florence Mautret
Vincent Elbaz : Mathieu
Patrick d’Assumçao : M. Sabatier
Guilaine Londez : Mme Duru
Olivia Côte : Marlène Peillard
Lucie Desclozeaux : Laure
Frédéric Boismoreau : Rémy
Ghillas Bendjoudi : Sacha Drouet
Denis Sebbah : M. Hadjaj
Laure Calamy : Christina Drouet
Anne Bouvier : la mère de Charlie
Antoine Gouy : le père de Denis
Nabiha Akkari : une enseignante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.