LA LA LAND : Dansons dans la cour des grands

lalalandafficheLes genres qui ont fait l’âge d’or du cinéma hollywoodien, comédies musicales, péplums, westerns, semblent parfois avoir totalement disparu de nos écrans. Mais il y a toujours un réalisateur pour les faire renaître. Damien Chazelle fait revivre avec La La Land la flamme qui brûlait dans Chantons Sous la Pluie, West Side Story ou My Fair Lady. Il le fait avec le même talent, immense, dont il avait fait preuve pour nous offrir le petit bijou qu’est Whiplash. Il nous offre surtout une nouvelle preuve que le 7ème art, dans son immense diversité, est bien éternel.

Je vais éviter de débat sur le fait de savoir si ce film méritait d’égaler le nombre de nominations aux Oscars. J’aime bien ce genre de débat futile, mais il sera beaucoup plus intéressant quand on saura combien il en gagné au final. La La Land est un film formellement sublime. Confirme qu’il un extraordinaire réalisateur, sans que ce superlatif ne soit en aucun cas dévoyé. Il raconte surtout sur une histoire dont il serait criminel de dévoiler quoi que ce soit, tant elle prend finalement un chemin inattendu qui donne une toute autre portée. Le dénouement est de ceux qui marquent à jamais et font les films légendaires.

lalalandSi La La Land joue bien dans la cour des grandes comédies musicales, c’est aussi parce que le duo formé par Emma Stone et Ryan Gosling est bien l’égal de tous ceux qui, avant eux, ont fait la légende du cinéma hollywoodien. Deux immenses stars, mais avant tout deux immenses comédiens qui font revivre une magie matinée de glamour, qui ne pourra jamais être crée par le moindre effet numérique.

Il reste malheureusement un point sur lequel le film n’a pas réussi à m’enthousiasmer… la musique. Cela n’a rien d’anecdotique pour une comédie musicale. Si les chansons sont agréables, sympathiques et en parfaite osmose avec l’image et l’histoire, aucune d’entre elles ne m’a irrésistiblement donné envie de me précipiter à la FNAC en sortant du cinéma pour acheter la BO. En cela, il ne sera pas l’égal, au moins dans mon MP3, des chefs d’œuvre cités plus haut. C’est un petit grain de sable, mais un vrai grain de sable. Mais reste bien des raisons de se dire qu’avec La La Land, 2017 ne sera de toute façon pas une année cinématographique de perdu.

LA NOTE : 15,5/20

Fiche technique :
Production : Black label Media, Gilbert Films, Impostor Pictures, Marc Platt Productions
Distribution : SND Films
Réalisation : Damien Chazelle
Scénario : Damien Chazelle
Montage : Tom Cross
Photo : Linus Sandgren
Décors : David Wasco
Musique : Justin Hurwitz
Directeur artistique : Austin Gorg
Durée : 128 min

Casting :
Emma Stone : Mia
Ryan Gosling : Sebastian
J.K. Simmons : Bill
Rosemarie DeWitt : Laura
Jason Fuchs : Carlo
Finn Wittrock : Greg
John Legend : Keith
Callie Hernandez : Lisa
Tom Everett Scott : David

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.