ROCK’N’ROLL : Explosion en plein vol

rocknrollafficheOn pardonne facilement à la jeunesse les erreurs qui portent du coup son nom. On en commet tous. Logiquement, on est censé en tirer des enseignements qui nous permettent de ne pas les renouveler. Mon Idole, le premier film de Guillaume Canet en tant que réalisateur avait fait entrevoir un immense potentiel, mais avait souffert d’une dernière partie totalement ratée, démontrant qu’il n’avait aucune idée d’où il voulait aller. Dans la suite de sa carrière, il avait preuve d’une grande maîtrise. On est donc étonné de le voir retomber dans le même travers avec Rock’n’Roll.

Rock’n’Roll est pendant une petite heure et demi un film très drôle sur la crise de la quarantaine. L’idée d’une sorte de faux documentaire où tous les personnages jouent leur propre rôle n’est pas nouvelle, mais elle est mise en œuvre ici avec un certain talent. Beaucoup d’autodérision pour le couple Guillaume Canet- Marion Cotillard, s’amusant à se ridiculiser en jouant sur les clichés sur eux-mêmes. Certes, ça manque un peu de corps, ça a du mal à donner naissance à une véritable intrigue, mais on rit beaucoup, ce qui constitue quand même déjà une fin en soi.

rocknrollPuis arrive une dernière idée. Elle est plutôt bonne. Mais toute la dernière demi-heure lui est consacrée. Guillaume Canet insiste, creuse encore encore, pousse de plus en plus loin. Le problème c’est que l’idée est épuisée depuis longtemps. Rock’n’Roll semble alors totalement bloqué dans une direction dont il n’arrive pas à sortir. Le final ressemble à un grand n’importe quoi, pas vraiment intéressant. Cela prive le film d’une réelle conclusion, le faisant ressembler plutôt à un grand sketch, plutôt qu’à un vrai long métrage. Bref, un naufrage inattendu, alors que le début de la traversée était plutôt agréable.

LA NOTE : 9/20

Fiche technique :
Production : Les Productions du Trésor, Pathé, Caneo Films, M6 Films, Appaloosa Cinéma
Distribution : Pathé Distribution
Réalisation : Guillaume Canet
Scénario : Guillaume Canet, Philippe Lefebvre, Rodolphe Lauga
Montage : Hervé de Luze
Photo : Rodolphe Lauga, Christophe Offenstein
Décors : Philippe Chiffre
Musique : Maxim Nucci
Durée : 123 min

Casting :
Guillaume Canet : lui-même
Marion Cotillard : elle-même
Johnny Hallyday : lui-même
Laëtitia Hallyday : elle-même
Philippe Lefebvre : lui-même
Gilles Lellouche : lui-même
Alain Attal : lui-même
Yvan Attal : lui-même
Kev Adams : lui-même
Ben Foster : lui-même

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.