CHEZ NOUS : Portes ouvertes et grosses ficelles

cheznousafficheRécemment j’évoquais le film de genre comme un parent pauvre du cinéma français. Le film politique fait également partie des catégories cinématographiques délaissés dans l’Hexagone. Là aussi les choses évoluent doucement et il ne faut plus attendre la résurrection de Costa-Gavras pour en voir dans les salles obscures (ou sur petit écran avec la série Baron Noir). Mais cela reste assez rare pour que Chez Nous constitue tout de même un petit événement. Malheureusement, si l’intention était bonne, le résultat est assez désastreux.

Dire que Chez Nous est un ramassis de clichés serait un raccourci tentant à emprunter. Cela serait cependant quelque peu inexact car chaque élément mis en avant correspond bien à un réalité. Tous ceux qui suivent la politique de près reconnaîtront la foule de références à des événements ou personnages réels. Mais cette accumulation purement à charge finit par enfoncer des portes ouvertes et remuer des ficelles bien trop grosses pour être totalement honnêtes. Le fond politique n’a au final que peu d’intérêt, faute de nuance et de vraie prise de recul.

cheznousLe seul intérêt de Chez Nous réside dans son personnage principal. Elle tient elle aussi de l’archétype, celui de la jeune femme un peu paumée, élevée dans une famille de gauche, mais finalement séduite par le discours d’une extrême-droite adoucie. Là aussi, c’est assez grossier, mais déjà moins. On distingue quelques nuances et son destin offre au film une trame narrative assez solide pour préserver les spectateurs de l’ennui. Mais c’est finalement bien peu pour un film qui affichait clairement d’autres ambitions.

LA NOTE : 08/20

Fiche technique :
Réalisateur : Lucas Belvaux
Scénariste : Lucas Belvaux, Jérôme Leroy
Producteur : Synecdoche, Artémis Productions
Distributeur : Le Pacte

Casting :
Émilie Dequenne : Pauline Duhez
André Dussollier : Philippe Berthier
Guillaume Gouix : Stéphane Stankowiak
Catherine Jacob : Agnès Dorgelle
Anne Marivin : Nathalie Leclerc
Patrick Descamps : Jacques Duhez
Charlotte Talpaert : Nada Belisha
Michel Ferracci : Dominique Orsini
Mateo Debaets : Tom
Coline Marcourt : Lili
Corentin Lobet : Yo
Thibault Roux : Max
Stéphane Caillard : Victoire Vasseur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.