DE PLUS BELLE : L’envie d’y croire

deplusbelleafficheTout le monde est beau, il suffit juste à chacun de savoir qu’il l’est. Voilà une belle idée inventée par les gens beaux. Les gens qui ne le sont pas savent bien que ce n’est pas vrai. Mais bon, on va essayer d’y croire le temps d’un film. Sinon, on se retrouve incapable d’apprécier pleinement De Plus Belle. Et cela serait fort dommage et injuste. Surtout qu’il se révèle bien plus riche que nous pouvait le laisser penser la bande-annonce.

J’avoue que je n’étais vraiment pas tenté par De Plus Belle, en ayant l’impression de pouvoir le raconter avant même de l’avoir vu. Or, il n’en est rien car des éléments importants du scénario (notamment un) n’était pas révélé par la bande-annonce. Au final, au-delà du message positif, peut-être un peu simpliste, délivré, d’autres sujets sont abordés (je ne les citerai évidemment pas du coup) avec beaucoup d’intelligence et de tendresse. Cela donne au final un joli film humaniste, avec des côtés gnangnans certes, mais d’autres qui ne le sont heureux pas du tout.

deplusbelleDe Plus Belle offre à Florence Foresti un très joli rôle. Elle rejoint la longue liste des acteurs « comiques » à qui on offre un rôle dramatique pour feindre de découvrir tout à coup l’étendu de leur talent. Cela est arrivé déjà trop de fois pour être vraiment surpris, mais comme rien n’est jamais gagné d’avance, on est heureux de le constater. Elle se hisse largement à la hauteur d’un Matthieu Kassovitz que ce rôle de pousse pas dans ses retranchements, mais qui apporte un supplément de charisme qui tire le tout vers le haut. Voici un film, dont on ressort une petite larme à l’œil, mais aussi avec un beau sourire qui fait du bien.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Production : StudioCanal, France 2 Cinéma, Auvergne Rhône-Alpes Cinéma, Nolita cinéma
Distribution : Studiocanal
Réalisation : Anne-Gaëlle Daval
Scénario : Anne-Gaëlle Daval
Montage : Frédéric Baillehaiche
Photo : Antoine Roch
Décors : Nicolas Migot
Musique : Alexis Rault
Durée : 98 min

Casting :
Mathieu Kassovitz : Clovis
Florence Foresti : Lucie Larcher
Nicole Garcia : Dalila
Jonathan Cohen : Frédéric
Olivia Bonamy : Manon
Josée Drevon : Yvonne
Jeanne Astier : Hortense
Norbert Ferrer : Ben
Perrette Souplex : Salomé

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.