PATIENTS : Talent protéiforme

patientsafficheLe talent est clairement un des éléments les moins bien partagés sur terre avec les emplois d’assistants parlementaires surpayés. Certains en bénéficient et en abusent même, d’autres doivent se contenter de besogner besogneusement. Il y a un peu plus d’un an, Orelsan nous avait prouvé son talent protéiforme avec l’excellent Comme c’est Loin. C’est au tour de Grand Corps Malade de montrer qu’il est aussi à l’aise sur grand écran que sur scène. Son premier film, Patients, constitue une incontestable réussite, pleine d’intelligence et d’émotion.

Patients est un film autobiographique. Grand Corps Malade raconte sa propre expérience de la rééducation après avoir frôler la paraplégie. Un parcours forcément douloureux, physiquement et psychologiquement, quand on réalise à quel point les séquelles vont forcément modifier le future que l’on s’était imaginé. Tout cela est remarquablement retranscrit dans ce film, avec finesse, humour, mais sans éluder les aspects les plus sombres et la diversité des parcours. Celui de Grand Corps Malade constitue certes en lui même un message d’espoir, mais le film montre bien que tout le monde ne sera pas en mesure de le suivre dans une situation comparable.

patientsCinématographiquement, Patients n’est pas un film parfait. Mais on pardonne volontiers les quelques maladresses dont font preuves les deux co-réalisateurs débutants. Le film connaît quelques longueurs, certains dialogues sont un peu trop écrits, mais rien qui ne vienne diminuer l’impact du propos. Le projet était beau, mais assez casse-gueule, et l’immense majorité des pièges ont été évités. Pour finir, il ne faudrait pas passer la contribution de l’excellent casting qui est à saluer dans son ensemble.

LA NOTE : 14/20

Fiche technique :
Production : Mandarin films, Kallouche cinéma, Gaumont
Distribution : Gaumont
Réalisation : Grand corps malade, Mehdi Idir
Scénario : Grand corps malade, Fadette Drouard, d’après l’autobiographie de Grand corps malade
Montage : Laure Gardette
Photo : Antoine Monod
Décors : Sylvie Olivé
Musique : Angelo Foley
Costumes : Claire Lacaze
Durée : 110 min

Casting :
Pablo Pauly : Ben
Soufiane Guerrab : Farid
Moussa Mansaly : Toussaint
Nailia Harzoune : Samia
Franck Falise : Steeve
Yannick Renier : François
Jason Divengele : Lamine
Dominique Blanc : Dr Challes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.