CITOYEN D’HONNEUR : L’Argentine à l’honneur

citoyendhonneurafficheLe cinéma argentin fait désormais partie des cinémas qui ont le droit de cité sur les écrans français, grâce au succès de Dans tes Yeux il y a quelques années. Et vu la qualité de ces productions, les cinéphiles hexagonaux ne peuvent que s’en réjouir. Un nouvelle preuve avec Citoyen d’Honneur. Un film que j’ai été voir sans en savoir grand chose et qui a mis du temps à me convaincre. Mais une fois que toutes les pièces de puzzle sont bien en place, on découvre alors un spectacle étonnant.

Le cinéma argentin se caractérise souvent par des histoires inattendues. C’était déjà le cas avec El Chino, Citoyen d’Honneur se situe dans cette droite lignée. On se demande longtemps quel intérêt va pouvoir présenter ce récit de retour d’un prix Nobel de littérature dans son village natal. Mais peu à peu les événements se précipitent et rien ne se passe plus comme tout aurait du se passer. Cela donne un film drôle et corrosif sur la nature humaine, peut-être un peu vache avec l’Argentine profonde, mais terriblement savoureux vu d’ici.

citoyendhonneurCitoyen d’Honneur offre une galerie de personnages croquignolesques des plus réussie. Elle prend vie à travers autant de performances remarquables de la part d’un grand nombre de comédiens. Le cinéma argentin confirme qu’il possède un réservoir inépuisable en la matière. Certes, c’est un compliment que j’adresse à beaucoup de pays, mais ici il n’est clairement pas usurpé. Au premier rang d’entre eux, Oscar Martinez, que l’on avait découvert dans les Nouveaux Monstres. Il tient ici un rôle comme beaucoup d’acteurs aimeraient en compter dans leur carrière. Il le tient avec brio et tire le film vers le haut, pour le hisser à une hauteur remarquable.

LA NOTE : 13,5/20

Fiche technique :
Production : Arco libre, Television Abierta, Magma Cine, A contracorriente films, INCAA, TVE, ICAA, Ibermedia, Aleph Media
Distribution : Memento films
Réalisation : Gastón Duprat, Mariano Cohn
Scénario : Andrés Duprat
Montage : Javier Braier
Photo : Mariano Cohn
Musique : Toni M. Mir
Directeur artistique : Maria Eugenia Sueiro
Durée : 118 min

Casting :
Oscar Martinez : Daniel
Dady Brieva : Antonio
Andrea Frigerio : Irene
Nora Navas : Nuria
Manuel Vicente : L intendant
Gustavo Garzon : Gerardo Palacios

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.