L’HOMME AUX MILLE VISAGES : Arnaque d’Etat

lhommeauxmillevisagesafficheL’arnaque constitue un bon sujet de film, au point de donner son nom à un des films les plus mythiques de l’histoire du 7ème art. Les ressorts sont connus, à la limite de l’usure, mais bien huilé ils peuvent encore permettre à un scénariste de rebondir pour nous offrir un scénario qui tient vraiment la route. D’autant plus quand celui-ci est basé sur des faits réels qui nous font découvrir une incroyable histoire, révélatrice du fonctionnement parfois étrange du monde de l’espionnage, qui ne ressemble guère en réalité à l’image qu’en donnent les James Bond. L’Homme aux Mille Visages nous plonge dans un des plus incroyables scandales politico-financiers de l’histoire de l’Espagne.

L’Homme aux Mille Visages a certainement eu un retentissement bien plus important de l’autre côté des Pyrénées. En effet, on imagine bien que connaître les ressorts d’une affaire ayant fait grand bruit et ayant fait tomber un gouvernement a du aiguiser la curiosité des Espagnols. Vu d’ici, il est vrai que l’on retient surtout le plaisir de l’intrigue pour l’intrigue. Le film aurait pu être une pure fiction, on aurait pu l’apprécier tout autant, même si on aurait peut-être été tenté de dire que tout cela était trop gros pour être crédible. Mais qui a dit que jamais la réalité ne dépassait la fiction ?

lhommeauxmillevisagesL’Homme aux Mille Visages est un film parfaitement maîtrisé, qui déroule une narration portée par une réalisation sobre et des acteurs talentueux et impliqués. Cependant, sans cette dimension affective, il ne déchaîne pas d’enthousiasme outre mesure. On a déjà eu l’occasion de voir des histoires assez proches sur grand écran, avec parfois plus d’audace et de rebondissements prenant au dépourvu le spectateur. Sans doute pour vraiment coller à la réalité des faits, le récit est au final assez linéaire et les quelques révélations de fin sur le « comment » ne n’en sont pas vraiment. Enfin, pas de quoi crier à l’arnaque cependant.

LA NOTE : 12/20

Fiche technique :
Production : Atresmedia Cine, Atipica dilms, Canal sur Television, El Espia de las mil caras, Sacromonte films, Zeta Audiovisual
Distribution : Ad Vitam distribution
Réalisation : Alberto Rodriguez
Scénario : Rafael Cobos Lopez, Alberto Rodriguez, d’après le livre de Manuel Cerdan Alenda
Montage : José M.G. Moyano
Photo : Alex Catalan
Musique : Julio de la Rosa
Directeur artistique : Pepe Dominguez Del Olmo
Durée : 122 min

Casting :
Eduard Fernandez : Francisco Paesa
Jose Coronado : Jesus Camoes
Marta Etura Luis : Nieves
Carlos Santos : Roldan
Enric Benavent : Casturelli
Alba Galocha : Beatriz
Philippe Rebbot : Pinaud
Pedro Casablanc : Abogado

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.