LE SIECLE, TOME 1 : LA CHUTE DES GEANTS (Ken Follett) : Plus fort que Stéphane Bern…

lachutedesgeantsDans la vie il est important de pouvoir compter dur des valeurs sûres. Ainsi quand vous faites votre valise pour partir au soleil de Tunisie, que vous partez seul, vous la remplissez de bouquins à lire au bord de la piscine. Et là pas question de gâcher ses vacances avec de la mauvaise littérature. Heureusement, on peut toujours compter sur Ken Follett. De plus, Avec la Chute des Géants, premier volet de sa trilogie Le Siècle, il signe une de ses œuvres les plus marquantes. Une plongée vertigineuse au cœur de la première guerre mondiale.

Je me rappelle d’avoir dit un jour au Maire de Viroflay, après son discours du 11 novembre, que je n’avais jamais bien compris comment un simple assassinat avait pu déclencher a pu enflammer le monde et provoquer une des pires boucheries de l’histoire. Et bien grâce à Ken Follett, je sais tout à ce sujet désormais. La Chute des Géants est un formidable livre d’histoire, transformant en récit passionnant tous les ressorts de la politique et de la diplomatie européenne du début du XXème siècle. C’est clair, tout en étant très précis et exhaustif. On ressort de cette lecture infiniment moins ignorant.

Le plus grand mérite de La Chute des Géants est d’être à côté de ça un roman d’aventure et d’amour particulièrement enthousiasmant. C’est du pur Ken Follett. Les ressorts sont parfois grossiers, les personnages sont peints à la brosse plutôt qu’au pinceau fin. Ce n’est même pas particulièrement bien écrit. Mais tout cela est d’une efficacité absolue. On s’attache immédiatement aux personnages, on suit leurs mésaventures nombreuses et variés avec le cœur battant, avide de tourner les pages. Le livre est proche du pavé, mais se dévore comme un si chaque page ne pesait rien. Bref, un vrai, grand et profond bonheur littéraire pour l’été, pour l’hiver, pour l’automne ou le printemps. Pour tous les temps en fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.