VALERIAN ET LA CITE DES MILLE PLANETES : Beauté sans saveur

valerianafficheDes événements cinématographiques de cet été, Valérian et la Cité des Mille Planètes fait partie des plus attendue. Surtout en France, visiblement, tant le film a fait un bide aux Etats-Unis. Car il ne faut pas demander aux Américains de connaître l’œuvre de Mézières et Christin, combien même son influence est immense… notamment sur George Lucas qui s’en est beaucoup inspiré pour la création visuelle de Star Wars. Une envie surtout de revoir Luc Besson à son meilleur pour nous livrer une œuvre aussi marquante que le Cinquième Elément. Surtout qu’il s’est incroyablement investi dans ce projet, signant le film indépendant le plus cher de l’histoire. La bande-annonce magnifique laissait présager le meilleur. Mais au final, le résultat est mitigé.

Une chose est incontestable, Valérian et la Cité des Mille Planètes est très réussi visuellement. Il rend un bel hommage à l’univers graphique de Mézières et Christin. Les décors, les costumes sont d’une immense diversité et sont à peu près tous magnifiques. Si on ajoute à ça une exécution technique des effets spéciaux irréprochable, on voit vraiment le monde de la bande-dessinée prendre vie. De ce point de vue là, le travail de Luc Besson est à saluer et ne peut guère souffrir de critiques.

valerianReste bien sûr le scénario. C’est bien par là que Valérian et la Cité des Mille Planètes pêche quelque peu. Non que l’on s’ennuie, mais il ne parvient pas à donner une véritable personnalité et originalité au film. Il y a bien de l’humour,de l’action et du rythme, mais peut-être pas assez pour marquer vraiment les esprits. Cela manque d’épaisseur sur à peu près tous les plans. Pas assez pour parler de film raté, mais trop pour en faire un film culte comme le Cinquième Elément. Les personnages sont un tantinet transparents et les acteurs manquent parfois d’un poil de conviction. Bref, tout cela donne l’impression d’un film inabouti pour avoir cherché à être trop consensuel. Avoir cherché à l’être a sans doute été l’erreur de Luc Besson. Une erreur qui pourrait lui coûter cher au sens premier du terme.

LA NOTE : 12,5/20

Fiche technique :
Production : Valérian SAS, EuropaCorp, TF1 Films production, Fundamental films
Distribution : EuropaCorp
Réalisation : Luc Besson
Scénario : Luc Besson, d’après la BD de Mézières et Christin
Montage : Julien Rey
Photo : Thierry Arbogast
Décors : Hugues Tissandier
Musique : Alexandre Desplat
Costumes : Olivier Bériot
Durée : 138 min

Casting :
Dane DeHaan : Valérian
Clara Delevingne : Lauréline
Clive Owen : Commandant Arün Fillit
Rihanna : Bubble
Ethan Hawke : Jolly
Kris Wu : Sergent Neza
Sam Spruell : General Okto Bar
Alain Chabat : Bob le pirate
Herbie Hancock : le ministre de la Défense

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.