LES PROIES : Le grand gâchis

lesproiesafficheSofia Coppola a toujours eu le don de me décevoir. Je n’ai été enthousiasmé par aucun de ses films. Seul Lost in Translation trouve grâce à mes yeux. Et encore, après l’avoir vu plusieurs fois, parce que la première impression ne fut pas fantastique. Cependant, je lui reconnais un réelle talent de cinéaste, une capacité à donner une personnalité narrative et visuelle à ses œuvres. Je n’accroche pas, mais je garde espoir que cela puisse vraiment marcher entre nous un jour. C’est avec cet espoir au cœur que j’ai été voir les Proies, sans trop y croire vu la tiédeur des critiques. Un espoir à nouveau déçu.

Les Proies constitue en fait un véritable gâchis. En effet, Sofia Coppola pose la situation de départ de manière magistrale, réunit tous les éléments pour nous offrir quelque chose de vraiment emballant. Mais au final, elle n’en fait rien. Au moment où l’intrigue devrait vraiment s’emballer, où la tension accumulée devrait se libérer, le scénario tombe dans une banalité et une platitude particulièrement décevantes. Comme si elle avait eu l’idée de cette situation ambiguë, mais qu’elle n’avait pas contre aucune idée de ce à quoi elle devait conduire. Elle n’est pas la première à qui cela arrive, mais là ça prend de rares proportions.

lesproiesA côté de cela, sur la forme pure, Les Proies reste un film assez splendide. La manière dont Sofia Coppola capte les petits regards, les légers frémissements entre les personnages qui en disent long sur ce qui est en train de se nouer est tout simplement remarquable. La photographie est impeccable, créant une atmosphère particulière, permettant de dépasser l’impression de confinement qu’impose un huis-clos. Les acteurs sont parfaitement dirigés, même si la qualité du casting aide bien sûr. Mais tout cela ne suffit pas à insuffler un vrai souffle d’intérêt à ce film qui reste avant tout une idée de départ brillante mais absolument pas exploitée.

LA NOTE : 10/20

Fiche technique :
Production : American Zoetrope, FR Productions
Réalisation : Sofia Coppola
Scénario : Sofia Coppola, d’après le roman de Thomas Cullinan
Montage : Sarah Flack
Photo : Philippe Le Sourd
Décors : Anne Ross
Distribution : Universal Pictures International France
Directeur artistique : Jennifer Dehghan
Durée : 94 min

Casting :
Nicole Kidman : Martha Farnsworth
Kirsten Dunst : Edwina Dabney
Colin Farrell : Caporal John McBurney
Elle Fanning : Alicia
Angourie Rice : Jane
Oona Laurence : Amy
Addison Riecke : Marie
Emma Howard : Emily

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.