COEXISTER : Divine surprise

coexisterafficheJ’avoue que lorsque j’ai vu pour la première fois les affiches de Coexister sur les murs du métro, j’ai pris un peu peur. Non que je dénie tout talent à Fabrice Eboué, mais je ne le pensais pas capable de traiter un tel sujet sans se prendre les pieds dans le tapis de la lourdeur. Le résultat confirme qu’il ne faut jamais douter a priori de la réussite ou d’un échec. En effet, sans être parfait, le film évite beaucoup des pièges qui se dressaient devant lui et se révèle surtout très drôle. Il fera en tout cas définitivement oublier le détestable Qu’Est ce qu’on a Fait au Bon Dieu ?

Excusez-moi pour cette expression triviale, mais Fabrice Eboué a quand même eu les couilles d’oser se moquer gentiment mais résolument des religions dans le contexte que l’on connaît. Il y a une forme de tendresse dans son regard certes, mais aussi beaucoup de mordant. Si on veut chercher des défauts à Coexister, on pourrait dire qu’il y en a pas toujours assez de ce dernier. On aurait aimé que Fabrice Eboué aille un peu plus loin dans le caustique, mais il est vrai que ça aurait été sûrement au détriment de l’attachement que l’on ressent pour les personnages.

coexisterLes mérites de Fabrice Eboué n’en restent pas moins multiple. Au-delà d’une réelle qualité d’écriture, il a su aussi diriger un casting qui aurait pu vite partir dans le cabotinage insupportable. Finalement, Coexister forme un tout supérieur à la somme des petits numéros de chacun. Toutes les parties du film ne se valent pas, mais il y a assez de rythme pour vite passer à un passage plus réjouissant et drôle. On peut voir de nombreuses limites à ce film, mais au moins Fabrice Eboué a osé. Voilà une audace salutaire dont on peut le remercier !

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation et scénario : Fabrice Éboué
Photographie : Philippe Guilbert
Montage : Alice Plantin
Musique : Guillaume Roussel
Producteurs : Édouard de Vésinne et Fabrice Éboué
Directeur de production : Alain Mougenot
Durée : 90 minutes

Casting :
Fabrice Éboué : Nicolas Lejeune
Ramzy Bédia : Moncef, l’imam
Guillaume de Tonquédec : Benoit, le curé
Jonathan Cohen : Samuel, le rabbin
Amelle Chahbi : Alexia
Audrey Lamy : Sabrina
Mathilde Seigner : Sophie Demanche
Grégoire Foessel : un technicien du cinéma
Mylene Bude : la groupie
Michel Drucker : lui-même
Jean-Pascal Zadi : Pink Kalash

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.