A BEAUTIFUL DAY : Comparaison n’est pas rasion

abeautifuldayafficheLes affiches et autres actions de promotion font facilement le lien entre le film qu’ils cherchent à mettre en avant et un succès du passé. Le parallèle n’est pas toujours heureux et parfois totalement artificiel. Pour A Beautiful Day, le qualificatif de Taxi Driver du XXIème siècle n’est pas totalement usurpé, tant on peut faire facilement des parallèles entre les deux films. Cependant, il est clair que les deux n’auront pas le même impact sur l’histoire du 7ème art.

A Beautiful Day est finalement un énième récit d’un homme obligé d’entrer dans un cycle de violence croissante pour se sortir d’une situation où il est plongé malgré lui. Le film se démarque néanmoins par un équilibre entre des séquences où la violence est éludée et d’autres où elle est montrée de manière beaucoup crue, jouant avec les nerfs du spectateur. Le scénario ne réserve pas de vraies surprises mais la forme parvient tout de même à créer une certaine fascination.

abeautifuldayFinalement, la principale force ou la principale faiblesse réside dans son personnage principal. Force par l’interprétation intense de Joaquin Phoenix, qui incarne de toute façon rarement ses rôles à moitié. Il parvient à nous faire oublier l’ambiguïté du personnage, mais qu’on ne peut pas non plus totalement ignorer. Si on regarde objectivement le contenu de A Beautiful Day, on s’aperçoit vite qu’il s’agit avant tout d’un spectacle un peu vain. Malgré tout le talent mis dans la forme nous donne tout de même quelques raisons d’apprécier ce film.

LA NOTE : 12,5/20

Fiche technique :
Production : Film4, Why Not Productions
Réalisation : Lynne Ramsay
Scénario : Lynne Ramsay
Montage : Joe Bini
Photo : Thomas Townend
Décors : Tim Grimes
Distribution : SND
Musique : Jonny Greenwood
Durée : 95 min

Casting :
Joaquin Phoenix : Joe
Ekaterina Samsonov : Nina
Alessandro Nivola : Williams
Judith Roberts : la mère de Joe
Alex Manette : Votto

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.