PALMARES 2017 : 120 bravos pour un an

120battementsparminuteafficheLa grande leçon de cette année 2017 aurait pu être le retour au premier plan du cinéma hollywoodien. Avec 6 films (dont un indépendant il est vrai) sur 10, les Etats-Unis prouvent qu’ils restent bien la première puissance cinématographique mondiale. Cela constitue tout de même une très bonne nouvelle pour le 7ème art car il était dommage de voir autant de moyens engloutis dans autant de productions médiocres ces dernières années.

Cependant, on retiendra avant tout la seconde première place consécutive pour un film français. Là aussi, il s’agit d’une excellente nouvelle. J’ai assez souvent dénoncé ici les insuffisances du cinéma hexagonal pour ne pas me réjouir de voir mon pays capable de nous proposer aussi régulièrement de grands films comme 120 Battements par Minute. On pourrait faire remarquer qu’ils ne sont que deux à figurer dans le classement, contre trois l’année dernière, mais Au-Revoir Là-Haut est un moment assez magistral de cinéma pour oublier ce détail insignifiant.

Ce palmarès prouve également que ce sont souvent les grands réalisateurs qui font les grands films. Christopher Nolan, Damien Chazelle, Kathryn Bigelow et Albert Dupontel avaient déjà prouvé l’immensité de leur talent à plusieurs reprises avant cette année 2017. On verra si Robin Campillo les rejoindra sur le long terme au panthéon des cinéastes.

dunkerqueNiveau interprétation, 2017 aura été marqué par la révélation brutale et éclatante de Nahuel Perez Biscayart, tête d’affiche des deux films français figurant au palmarès.Rarement une année aura été aussi faste pour un comédien. Du côté des actrices, aucune performance n’écrase les autres, alors j’ai là aussi envie de mettre en avant quelques jolies révélations : Noée Abita pour son rôle dans Ava, Danielle McDonald dans Patty Cake$ et Daphné Patakia dans Djam. Autant de nom encore très méconnus du grand public, mais dont le talent ne mérite pas d’être passé sous silence.

Pour finir, une petit retour sur tous les films qui forment ce palmarès 2017 :

1-120 Battements par Minute
Un film qui ressemble à un coup de poing dans l’âme. Un film d’une force incroyable qui vous secoue très fort. Un film qui fait revivre un combat peut-être un peu tombé dans l’oubli, alors qu’il est toujours d’actualité, et qui a marqué au plus profond d’eux les gens de ma génération. Du cinéma comme on en voit rarement.

2-Dunkerque
Christopher Nolan réinvente le film de guerre en nous proposant une œuvre magistrale du point de vue formelle et un récit surprenant dans sa narration. Dommage que le film ait reçu d’injustes critiques sur ce qu’il ne raconte pas, au lieu de souligner à quel point ce qu’il raconte est raconté magnifiquement.

3-Lalaland
Il y a eu l’Italie en finale de l’Euro 2000 et Lalaland aux derniers Oscars. Mais au final, il reste surtout une grande comédie musicale, qui change des comédies musicales. Le récit d’un amour qui n’aura au final rien d’éternel, sans que cela empêche les personnages d’être heureux l’un sans l’autre. Bref, un vrai moment de vie.

detroitaffiche4-Detroit
Un film qui a eu une résonance particulière avec l’actualité. Un film magnifique et puissant qui vaut mille fois mieux que les quelques polémiques qui là-aussi l’ont accompagné. La compétition avec Dunkerque s’annonce rude aux prochains Oscars.

5-Au Revoir Là-Haut
Il existe des gens particulièrement énervant qui réussissent dans tout ce qu’ils entreprennent. Avec ce petit chef d’œuvre, Albert Dupontel confirme qu’il est un artiste protéiforme mais qui transforme en or tout ce qu’il touche.

6-Logan
Le film de super-héros qui change des films de super-héros. Une vision crépusculaire, des personnages prenant une réelle dimension dramatique, autant de risques pris par Marvel (et donc Disney) avec ce film assez inattendu. Une très belle réussite.

7-Dans un Recoin de ce Monde
L’école japonaise d’animation compte bien des immenses artistes. Sunao Katabouchi n’a rien à envié à Hayao Miyazaki avec ce récit bouleversant sur le quotidien des Japonais pendant la Seconde Guerre Mondiale. Tout cela porté par un trait particulièrement gracieux.

8-Corps et Ame
Ours d’Or au Festival de Berlin, ce film a connu un parcours de tout juste deux semaines sur les écrans français. Incompréhensible pour un film aussi beau et touchant. Une injustice artistique majeur.

9-Moonlight
Un Oscar surprise et inattendu, mais pas immérité pour cette histoire forte, merveilleusement bien mise en scène.

10-Spiderman : Homecoming
Que pouvait-on espérer du deuxième reboot d’une série ? Et bien le meilleur finalement pour ce film aussi drôle que spectaculaire, aux personnages particulièrement réussis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.