DOWNSIZING : De plus en plus petit

downsizingafficheUn film est constitué d’un début, d’un milieu et d’une fin. On peut pardonner un début raté, voire également un milieu médiocre, si la fin est à la hauteur et permet de sortir sur une note positive. Le crescendo est une caractéristique tout à fait acceptable cinématographiquement. Par contre, le decrescendo est beaucoup plus difficilement pardonnable. Il suffit d’aller voir Downsizing pour s’en rendre compte. Un film qui commence par nous séduire mais sans savoir où nous mener ensuite.

Downsizing est doté d’un excellent pitch et on sait à quel point certains films s’en sortent honorablement en s’en contentant. Mais en étirant son film sur plus de deux heures, Alexander Payne ne peut cacher très longtemps qu’il ne sait pas vraiment comment l’étoffer et surtout comment lui offrir une conclusion. Même la morale bienpensante n’est pas particulièrement nette et on ne sait pas vraiment quel message cette histoire cherche à transmettre. On décroche à mi-film environ et rien vient ensuite nous donner envie de reprendre le train en marche.

downsizingLes faiblesses de Downsizing se reflètent dans l’interprétation paresseuse d’un casting pourtant bien doté. Il est d’ailleurs regrettable que le personnage interprété avec le plus de conviction soit celui qui disparaisse assez tôt dans le film. Je ne dirais évidemment pas qui pour ne pas spoiler. Et comble du malheur pour ce film, cela fait un moment déjà que la qualité des effets spéciaux, même remarquables, ne permet pas de donner un intérêt supplémentaire à un long métrage. On est beaucoup trop blasé à ce niveau-là pour cela. On en reste donc sur une impression assez négative de ce film au démarrage pourtant prometteur.

LA NOTE : 9/20

Fiche technique :
Production : Ad Hominem Enterprises, Annapurna Pictures, Paramount Pictures
Distribution : Paramount Pictures France
Réalisation : Alexander Payne
Scénario : Alexander Payne, Jim Taylor
Montage : Kevin Tent
Photo : Phedon Papamichael
Décors : Stefania Cella
Musique : Rolfe Kent
Durée : 135 min

Casting :
Matt Damon : Paul Safranek
Christoph Waltz : Dusan Mirkovic
Hong Chau : Ngoc Lan Tran
Kristen Wiig : Audrey Safranek
Udo Kier : Konrad
Jason Sudeikis : Dave Johnson
Neil Patrick Harris : Jeff Lonowski
Laura Dern : Laura Lonowski

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.