EN GUERRE : En première ligne

enguerreafficheLes grands acteurs peuvent interpréter toute sorte de rôles. C’est même en ça qu’ils sont grands. Mais malgré cela, certains gardent des prédispositions particulières pour certains types de personnage ou d’univers. De Niro restera à jamais un parfait gangster, bien qu’il ait été également éblouissant dans des rôles radicalement opposés. Vincent Lindon quant à lui semble né pour les films à forte dimension sociale. En Guerre en apporte une nouvelle preuve. Une nouvelle preuve aussi de la jolie complicité née entre le réalisateur Stéphane Brizé et cet acteur. Deux hommes que l’on imagine facilement réunis par beaucoup de choses. En premier lieu des convictions.

Il ne fait pas le moindre doute vers qui dans ce film penche le cœur de Stéphane Brizé. Cependant, son plus grand mérite est d’avoir su conserver une réelle impartialité. On peut même presque parler de détachement. En Guerre n’est certainement pas un film qui vous envoie une opinion au visage en vous priant d’être d’accord avec elle. Il cherche à relater des faits et à amener le spectateur à se faire sa propre opinion. Evidemment, une mise en scène n’est jamais totalement neutre, mais rien ici ne vous empêchera d’avoir un avis objectif. Les personnages, les propos, les situations ne sont jamais manichéennes, rien n’est blanc, ni noir. Cet équilibre représente une des grandes forces du film.

enguerreL’autre est l’histoire humaine que sous-tend En Guerre. C’est ici que je placerait un tout petit bémol avec un dénouement que je trouve peut-être un peu trop gros pour être vrai et du coup un peu facile. Mais ça n’enlève rien à l’émotion véhiculé par un film qui remue quand même autant les tripes qu’il secoue les idéaux du spectateur. Le personnage interprété par Vincent Lindon joue un rôle central, mais le film compte toute une galerie de protagonistes, pour beaucoup interprétés par des acteurs non professionnels. Au premier rang desquels la formidable Mélanie Rover. En tout cas, on ressort de ce film quelque peu secoué pour beaucoup de raisons. Un film qui fait sens dont l’impact est renforcé par une réalisation brillante. Bref, du cinéma d’utilité publique.

LA NOTE : 14/20

Fiche technique :
Production : Nord-Ouest Films, France 3 cinéma
Réalisation : Stéphane Brizé
Scénario : Stéphane Brizé, Olivier Gorce
Montage : Anne Klotz
Photo : Eric Dumont
Distribution : Diaphana Distribution
Musique : Bertrand Blessing
Durée : 113 min

Casting :
Vincent Lindon : Laurent Amédéo
Mélanie Rover : Mélanie
Jacques Borderie : M. Borderie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.