SANS UN BRUIT : Silence original

sansunbruitafficheIl faut parfois une petite idée qui ne paye pas de mine pour doter une histoire d’une grande originalité. Ce petit quelque chose qui arrive à rendre créatif des films qui se figurent pourtant dans des genres quelque peu éculés. On peut facilement se dire qu’il n’y a plus rien à inventer dans le domaine du survival horror… Non, pardon pour l’anglicisme… Dans le domaine du scénario qui implique des humains devant survivre à une menace susceptible de les trucider de manière horrible si elle les attrape (c’est quand même plus long en bon français). Sans un Bruit repose sur ce genre d’idée qui pourrait ne pas mener très loin à première vue, mais qui donne au final un spectacle offrant une impression de jamais-vu, impression fort agréable par les temps qui courent.

Si on commence par ce qui fâche, Sans un Bruit souffre tout de même de quelques faiblesses. Quelques incohérences notamment. Rien de bien méchant, mais assez pour qu’on se dise parfois que les choses ne collent pas vraiment. Certes, la crédibilité n’est pas forcément ce que l’on recherche dans une histoire d’insectes géants décimant l’humanité, mais ce n’est pour ça que l’on pardonne tout. Heureusement, la tension va crescendo et on oublie très vite tout cela pour plonger totalement dans l’histoire. La qualité des effets spéciaux, en premier lieux le design et l’animation des créatures, aide également le spectateur à finalement y croire. D’autant plus facilement que l’on a envie d’y croire pour s’offrir un joli grand frisson.

sansunbruitSans un Bruit exploite de manière intelligente la bonne idée de départ. Le scénario ne prend peut-être pas de vrais risques, mais il offre de vrais bons moments de bravoure cinématographiques comme on les aime. Le cœur du spectateur bat parfois assez fort, même s’il est plutôt saisi par une forte tension que par un réel effroi. Le scénario présente la bonne idée de ne pas surjouer le mystère sur la nature du danger et de reposer avant tout sur son omniprésence. Porté par une Emily Blunt inspirée, le film nous fait passer un vrai bon moment qui ravira particulièrement les amateurs du genre, mais également ceux qui savent apprécier une bonne histoire originale.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Production : Platinum Dunes, Sunday Night
Distribution : Paramount Pictures France
Réalisation : John Krasinski
Scénario : Bryan Woods, Scott Beck, John Krasinski
Montage : Christopher Tellefsen
Photo : Charlotte Bruus Christensen
Musique : Marco Beltrami
Durée : 90 min

Casting :
Emily Blunt : Evelyn Abbott
John Krasinski : Lee Abbott
Millicent Simmonds : Regan Abbott
Noah Jupe : Marcus Abbott
Cade Woodward : Beau Abbott

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.