LA VIE COMME ELLE VIENT : Tout sur la mère

laviecommeellevientafficheSi le cinéma argentin s’est peu à peu fait une place de choix sur nos écrans, le cinéma brésilien reste encore relativement confidentiel, surtout au regard de la taille et de la puissance culturelle du pays. Quelques productions parviennent tout de même à se faire une place, sans forcément faire beaucoup de bruit. La Vie Comme Elle Vient est passé largement inaperçu dans une période de sorties cinématographiques assez dense, il est vrai. C’est dommage car il s’agit d’un beau film sur la famille, les joies et le peines auxquelles elle peut donner naissance. Un thème universel et intemporel, traité ici avec finesse et talent.

La Vie Comme Elle Vient nous dresse le portrait d’une famille, pour ne pas dire une tribu pour utiliser un terme plus dans l’air du temps. Il dresse surtout le portrait de la mère, pierre angulaire de ce film. On partage ses sentiments et ses états d’âme. Le personnage est assez attachant pour que l’on prenne plaisir à suivre ce film qui relate finalement des événements relativement anodins, mais avec assez de densité pour que l’on ne s’ennuie jamais. On en ressort ni bouleversé, ni débordant d’enthousiasme, mais par contre satisfait d’avoir passé un joli moment, tout en ayant rendu un petit hommage à toutes les mères qui portent leur famille à bout de bras.

laviecommeellevientLe film doit beaucoup à Karine Teles, son actrice principale. Tout d’abord évidemment par son talent de comédienne, qui donne vie à son personnage avec beaucoup de conviction. Mais aussi parce qu’elle a cosigné le scénario, directement inspiré de sa relation avec… Gustavo Pizzi, réalisateur et autre co-scénariste. Bref, un film très personnel. Mais on est très heureux que cet ancien couple ait décidé de partager son expérience au travers de la Vie Comme Elle Vient. Un film qui ne marquera pas l’histoire du cinéma, mais qui en vaut bien d’autres ayant connu un destin plus enviable sur nos écrans.

LA NOTE : 12,5/20

Fiche technique :
Réalisation : Gustavo Pizzi
Scénario : Gustavo Pizza et Karine Teles
Photographie : Pedro Faerstein
Montage : Livia Serpa
Décors : Dina Salem Levy
Costumes : Diana Leste
Son : Roberto Espinoza

Casting :
Karine Teles : Irene
Otávio Müller : Klaus
Adriana Esteves : Sônia
Konstantinos Sarris : Fernando
César Troncoso : Alan
Arthur Teles Pizzi : Fabiano
Francisco Teles Pizzi : Matheus
Vicente Demori : Thiago

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.