SORRY WE MISSED YOU : L’uber et l’argent de l’uber

sorrywemissedyouafficheLes plus grands réalisateurs se distinguent par leur capacité à explorer toujours de nouveaux territoires et à nous proposer des films toujours différents. Du coup, on est en droit de se demander si Ken Loach est réellement un grand réalisateur. Question quelque peu provocante tant l’immensité de son talent est universellement reconnu. Mais il est vrai que son ouvre est une des plus homogènes des cinéastes de cette renommé. Sorry We Missed You se situe dans la droite lignée de Moi, Daniel Blake, son précédent film. Mais tant qu’il parviendra à nous proposer des œuvres de cette qualité, il sera difficile de lui adresser le moindre reproche.

Sorry We Missed You dénonce le développement des contrats dits 0 heure en Grande-Bretagne. Une forme de précarisation qui transforme les salariés en soi-disant entrepreneurs. Bref ce que l’on appelle plus communément l’uberisation du marché du travail. Un sujet plus universel qu’il n’y paraît et qui se trouve remarquablement traité ici. Ken Loach, comme à son habitude, s’intéresse avant tout à l’humain et tire son propos politique d’un vécu concret, pas de grandes idées abstraites et hors sol. L’intelligence du scénario lui offre un impact qui vaut mille thèses d’économétrie.

sorrywemissedyouKen Loach démontre une nouvelle fois qu’il est un des plus remarquables directeurs d’acteurs de l’histoire. Il permet à un casting sans star de livrer des performances d’une sincérité bouleversante. Sorry We Missed You est d’un humanisme rare, que je trouve encore plus fort que Moi, William Blake. Ken Loach prend la distance parfaite avec son sujet et ne cède jamais à l’émotion facile. Beaucoup de cœur, mais aussi beaucoup de raison donc. Et surtout beaucoup de bonheur cinématographique qui nous fait attendre avec impatience le prochain Ken Loach.

LA NOTE : 14/20

Fiche technique :
Production : Sixteen Films, BBC Films, BFI Film Fund, Les films du Fleuve, Why Not Productions, Wild Bunch
Réalisation : Ken Loach
Scénario : Paul Laverty
Montage : Jonathan Morris
Photo : Robbie Ryan
Décors : Fergus Clegg
Distribution : Le Pacte
Musique : George Fenton
Durée : 100 min

Casting :
Kris Hitchen : Rocky Turner
Debbie Honeywood : Abbie Turner
Rhys Stone : Seb
Katie Proctor : Lisa Jane
Alfie Dobson : Jack O’Brien
Linda E. Greenwood : la chauffeuse
Charlie Rchmond : Henry Morgan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.