WANDERER (Cat Power), LES RESCAPES (Miossec), KAMIKAZE (Eminem) : Gare à l’excès de sucre

wanderercatpowerOn commence avec Cat Power, une artiste américaine, et son album Wanderer, sorti en 2018. On y découvre une musique douce et mélodieuse qui sonne un peu comme une chorale. Les instrumentations sont vraiment épurées et tout, ou presque, repose sur la voix. Le résultat est relativement solide et maîtrisé, mais ne propose aucun titre qui ressortirait vraiment du lot. C’est donc au final un rien monotone, même si la qualité est constante.

lesrescapesmiossecOn poursuit avec Miossec et son dernier opus en date, les Rescapés. Sa voix y semble plus claire qu’à son habitude, les mélodies plus sucrées, les textes un peu moins mélancoliques. Les instrumentations nous ramènent quelque peu dans les années 80. C’est totalement maîtrisé, mais ce n’est pas tout à fait le Miossec que l’on aime. Cela sonne plus « mainstream » et ce n’est pas vraiment ce que l’on attend de lui. On peut aussi y voir une forme de renouvellement, si on souhaite rester positif.

kamikazeeminemOn termine avec une des plus grandes stars planétaires de la musique, à savoir Eminem et son album Kamikaze. Je ne connaissais que ses titres les plus connus. Je n’ai vraiment pas été surpris et dépaysé. On y retrouve son univers et sa diction à nulle autre pareil, aussi aiguisée qu’un rasoir. Il interprète souvent autant ses textes qu’ils les rappent. C’est techniquement impressionnant, mais relativement monotone au final et tourne parfois à l’exercice de style. Heureusement l’album accueille un grand nombre d’invités qui apportent un peu de diversité et rendent certains titres vraiment sympas.

1 thought on “WANDERER (Cat Power), LES RESCAPES (Miossec), KAMIKAZE (Eminem) : Gare à l’excès de sucre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.