JAIME (Brittany Howard), FREE (Iggy Pop), FABULA MENDAX (The Monochrome Set) : L’iguane à la peau dure

jaimebrittanyhowardBrittany Howard est connue pour être la leader du groupe Alabama Shakes. Mais elle poursuit également une carrière solo depuis 2019, avec l’album Jaime. Un style volontairement brouillon qui rappelle parfois Prince ou Macy Gray (ou tout simplement Alabama Shakes… ce qui est assez logique). Ce n’est pas toujours hyper harmonieux, mais ça se laisse écouter avec un certain plaisir la plupart du temps. Malheureusement, cela sombre aussi de temps en temps dans un n’importe quoi assez pénible à écouter. Bref, un album pas tout à fait abouti.

freeiggypopOn ne présente plus Monsieur Iggy Pop. Free est son dernier album en date, et rien moins que son 18ème album (sans même compter les 5 album avec The Stooges et un album en duo avec James Williamson). Sa voix unique est toujours aussi puissante. Le poids des ans fait peut-être qu’elle est plus posée, mais reste terriblement prenante. On apprécie particulièrement le single James Bond, délicieusement jazzy et vraiment classe. Il interprète ses titres avec un petit côté crooner un peu espiègle, toujours avec conviction, même dans le calme. Sur la fin, quelques titres ressemblent plus à des récitations de poème et viennent conclure un album assez court (10 titres, 33 minutes).

fabulamendaxthemonochromesetThe Monochrome Set est un groupe anglais des années 80, reformé en 2012, qui nous offre, dans leur album Fabula Mendax, un son naviguant entre pop, rock et folk particulièrement accrocheur. Les titres sont souvent parcourus de sonorités étranges, accompagnées par des chœurs. Les instrumentations sont particulièrement travaillées. Le résultat est toujours imaginatif et plein d’énergie. L’album se montre au final très varié et surtout d’une grande qualité constante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.