CHAINED, BELOVED : En couple, mais pas trop

chainedafficheDeux films pour une seule critique, mais ceci pour une bonne raison. En effet, Beloved et Chained forment deux parties d’un même triptyque dont le dernier volet sortira en septembre. Il ne s’agit pas de deux épisodes d’une même histoire, mais de deux histoires différentes qui se croisent et quo comptent certains personnages en commun. Malheureusement, l’intérêt de cette caractéristique reste relativement anecdotique, faute d’être réellement exploitée. Les propos des deux films s’avèrent de plus pas du même intérêt, rendant le tout est peu frustrant.

Chained raconte l’histoire d’une séparation en épousant le point de vue de la moitié masculine du couple. Il livre un formidable portrait, d’une remarquable subtilité, sans aucun manichéisme. En allant voir Beloved, on s’attend à assister à la même histoire du point de vue féminin. C’est d’ailleurs ce que laisse largement entendre les promoteurs du film. Cependant, il n’en est rien. Ce deuxième volet est en fait un triple portrait de femme. Certes l’une d’elle est bien celle qui finira par quitter son mari dans l’autre film, mais le propos n’est pas du tout ici centré sur son couple. Si certains éléments permettent de mieux comprendre ce qui s’est passé par ailleurs, la synergie est assez ténue et il aurait presque pu s’agir de deux films totalement différents.

belovedafficheBeloved est au final nettement moins intéressant que Chained. En abordant trois personnages d’un coup, le propos ne réussit pas à être aussi fouillé. Cela rend aussi le film plus inégal car on ne ressent pas le même attrait pour les trois histoires. Sans doute, une question de sensibilité personnelle mais pas que. Il manque à ce deuxième film un propos fort. On sait parfaitement ce que Yaron Chani cherche à nous raconter et à nous dire à travers Chained. Pour Beloved, rien d’aussi clair. En tout cas, cela n’enlève rien à la qualité du casting qui prouve encore une fois la vitalité du cinéma israélien, qui peut compter sur un grand nombre de talents.

LES NOTES :
CHAINED : 12,5/20
BELOVED : 09/20

Fiche technique :
Réalisation : Yaron Chani
Scénario : Yaron Shani
Production : Naomi Levari, Saar Yogev, Michael Reuter, Alona Refua
Photographie : Nizan Lotem, Shai Skiff
Montage : Yaron Shani

Casting :
Rashi : Eran Naim
Avigail : Stav Almagor
Jasmine : Stav Patai
Enquêteur : Asher Ayalon
Asi : Yaniv Assaraf
Dimri : Yaniv Dimri
Hezi : Udi Ohana
Yael : Ori Shani
Na’ama Efrati : Leah Tonic
Yasmin : Stav Patay

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.