LES CHRONIQUES D’ALVIN LE FAISEUR, TOME 6 : LA CITE DE CRISTAL (Orson Scott Card) : Conclusion claire

lacitedecristalSuite et fin (provisoire) des aventures d’Alvin le Faiseur, avec le sixième tome des Chroniques portant son nom, intitulé la Cité de Cristal. Fin provisoire car l’auteur, Orson Scott Card a annoncé qu’il écrivait (ou écrirait) un septième tome. En attendant, ce volet apporte tout de même une vraie conclusion à cette saga quelque peu inégale, mais qui tient là un solide dénouement. L’approche de ce dernier force l’auteur à faire avancer les différents fils de l’intrigue, redonnant un rythme à la narration qui avait manqué lors des deux épisodes précédents.

Les Chroniques d’Alvin le Faiseur, tome 6 : la Cité de Cristal renoue avec ce qui avait fait du deuxième volet, le Sorcier Rouge, le meilleur épisode de la saga. Ici les aventures prennent une autre dimension que les simples mésaventures du personnage principal et de ses compagnons. C’est un destin beaucoup plus large qui se joue et les enjeux sont tout autres. Pas sauver le monde, mais presque. Cela donne au récit un souffle épique supplémentaire, celui-là même qui a manqué à certains volets de l’histoire.

On quitte donc les Chroniques d’Alvin le Faiseur sur une bonne note. La saga s’est avérée trop inégale pour que l’on soit profondément attristé par cette perspective. On retiendra donc plutôt la satisfaction d’assister à une jolie conclusion qui nous fait dire que l’on n’a pas totalement perdu son temps en parcourant les six volumes. La Cité de Cristal nous rappelle pourquoi on s’attache à cette uchronie auquel on reconnaîtra une vraie originalité. Cette lecture m’aura également donné envie de découvrir l’œuvre la plus culte de Orson Scott Card, la Stratégie Ender.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.