POCKET MOON (Simon Joyner), MISSION BELLS (The Mission Ornaments), SEVEN DIALS (Roddy Frame) : Verre à moitié plein

pocketmoonsimonjoynerOn commence cet avis musical relativement réjouissant avec Simon Joyner, un artiste américain, et son album Pocket Moon sorti l’année dernière. Son style est fait de douceur, avec beaucoup de maîtrise, ce qui donne un résultat plutôt agréable. Les accompagnements sont généralement simples, avec une simple guitare sèche. Cela reste très classique et se heurte aux limites de la voix de l’artiste, qui n’a pas de réel intérêt. Il n’y au final rien à jeter dans cet album. Certes, rien de très enthousiasmant non plus, mais il serait dommage de voir le verre à moitié vide.

missionbellstheproperornamentsOn poursuit avec The Proper Ornaments, un groupe visiblement anglais, mais dont je ne sais pas grand chose, puisqu’il ne bénéficie pas de page Wikipedia. Cela ne les a pas empêché de sortir Mission Bells. On y découvre une voix un peu traînante, légèrement loin du micro, mais que l’on peut trouver malgré tout dans un premier temps plutôt agréable. Cependant, on finit par être agacé par cette impression d’une interprétation un peu éteinte, sans raison valable. Du coup, on a bien du mal à vraiment accrocher, malgré des qualités évidentes. Cela donne au final avant tout un sentiment d’un potentiel inexploité. Dommage !

sevendialsroddyframeOn termine avec Seven Dials, dernier album en date de l’artiste écossais Roddy Frame, mais qui date tout de même de 2014. Il s’ouvre avec une ballade douce et mélodieuse, mais interprétée avec beaucoup de conviction. Le reste sera souvent plus dynamique mais gardera toute sa qualité. La voix de l’artiste possède une réelle personnalité. Les titres sont variés, explorant différents styles, certains tirant sur le swing et s’avérant particulièrement entraînant. La qualité est constante et le résultat globalement très réussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.