LES NOUVEAUX MUTANTS : Bienvenue à eux

lesnouveauxmutantsafficheLes films Marvel au cinéma sont parvenus à séduire un public très large en sachant varier les genres. Entre les combats dantesques et cosmiques de Infinity Wars, les blagues potaches de Deadpool ou la fresque crépusculaire comme Logan, il existe de grands écarts. Et pourtant il s’agit toujours de super-héros. En refusant de se prendre totalement au sérieux, cet univers ne s’interdit rien et se trouve prêt à accueillir toutes sortes d’histoires. Avec les Nouveaux Mutants, Marvel s’attaque cette fois-ci au film d’horreur. Pour un résultat plutôt convaincant, même s’il séduira certainement plus les fans de super-héros que ceux de ce genre cinématographique si particulier.

Les Nouveaux Mutants est un film d’horreur qui ne fait pas très peur, soyons honnêtes. Il reprend quelques codes du genre, avec cette histoire d’adolescents enfermés faisant face à une puissance maléfique. Mais on ne dépassera pas le stade du « à la manière de ». Seules les âmes les plus jeunes ou les plus sensibles trembleront réellement devant les péripéties qui attendent les héros. On fait donc plutôt face à un film d’aventures assez efficace pour ne pas s’ennuyer et pour passer un moment tout à fait distrayant. Les amateurs de l’univers Marvel prendront par contre beaucoup de plaisir à voir apparaître à l’écran quelques héros, jouant peut-être en deuxième division, mais pour qui ils ressentent une affection particulière. C’est mon cas, je l’avoue, et cela a sûrement permis un attachement immédiat aux personnages.

lesnouveauxmutantsLes Nouveaux Mutants confirme la capacité des films Marvel à adapter à l’écran de manière convaincante des éléments des comics qui auraient pu être écartés, car prêtant à sourire. Ils choisissent au contraire la fidélité et n’ont pas peur de donner vie à un démon-ours. Les fans des comics les remercient. Les fans de Games of Thrones aussi car ils seront ravis de voir sur grand écran Maisie Williams. Soyons honnêtes, son rôle est ici infiniment moins marquant que celui d’Arya Stark. La vraie star du film est définitivement Anya Taylor-Joy que l’on espère revoir dans d’autres films. Son interprétation d’un personnage qui rappelle, dans un style assez différent tout de même, Harley Quinn, est absolument savoureuse. Au final, ce film est plus anecdotique que vraiment indispensable, mais il fera plaisir à bien des publics.

LA NOTE : 12/20

Fiche technique :
Réalisation : Josh Boone
Scénario : Josh Boone et Knate Lee, d’après les personnages créés par Chris Claremont et Bob McLeod
Direction artistique : Steve Cooper
Décors : Molly Hughes
Costumes : Leesa Evans et Virginia Johnson
Photographie : Peter Deming
Montage : Matthew Dunnell, Robb Sullivan et Andrew Buckland
Musique : Mark Snow
Musiques additionnelles : Nate Walcott et Mike Hogis
Production : Simon Kinberg
Producteurs délégués : Stan Lee, Karen Rosenfelt et Lauren Shuler Donner
Durée : 94 minutes

Blu Hunt : Danielle « Dani » Moonstar
Anya Taylor-Joy : Illyana Rasputin
Colbie Gannett : Illyana Rasputin, enfant
Maisie Williams : Rahne Sinclair
Charlie Heaton : Samuel « Sam » Guthrie
Henry Zaga : Roberto « Bobby » Da Costa
Alice Braga : Dr. Cecilia Reyes
Adam Beach : William Lonestar
Happy Anderson : le révérend Craig
Thomas Kee : Thomas Guthrie
Marilyn Manson (voix), Dustin Ceithamer (capture de mouvement) : l’Homme Grimaçant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.