POLICE : Tirer sur l’ambulance

policeafficheTirer sur les ambulances n’est pas vraiment un loisir dont on peut être fier. Mais parfois, c’est vrai que ça défoule. Quand on écrit des critiques ciné, la tentation est d’enfoncer plus que de raison un mauvais film. En effet, écrire des commentaires négatifs peut avoir quelque chose de jouissif. L’auteur se défoule à travers ses mots et oublie quelque peu son objectivité. Objectivement, Police est un très mauvais film. Je suis tenté d’en brosser un portrait apocalyptique. Je vais m’efforcer de garder une certaine forme de retenu.

Police souffre de nombreux défauts. Le premier, et non des moindres, est un manque de réalisme flagrant dans la description du travail de la police. Si on pardonne facilement ce type de travers à des polars, genre qui a su développer ses propres codes, pour un un film qui traite des dilemmes moraux auxquels peuvent faire face les gardiens de la paix, c’est un peu plus difficile de passer outre. Ensuite, les personnages de ce film sont largement caricaturaux et leurs réactions apparaissent comme des grosses ficelles narratives qui peinent vraiment à convaincre. Du coup, il ne reste plus grand chose pour y parvenir.

policeLe dernier espoir reposait sur la qualité du casting. Du moins sur le papier. Vu le pedigree des comédiennes et des comédiens qui donnent vie à Police, on peut considérer que c’est la médiocrité du scénario et des dialogues qui finit par les rattraper. On a du mal à imaginer l’inverse. Après, le spectateur se moque un peu de savoir de qui la piètre qualité du spectacle est la faute. Il ne fait que constater et regretter de s’être rendu dans une salle obscure pour assister à ça. Et quoi de plus triste d’être déçu d’être allé voir un film !

LA NOTE : 06/20

Fiche technique :
Réalisation : Anne Fontaine
Scénario : Claire Barré et Anne Fontaine, d’après le roman Police de Hugo Boris
Photographie : Yves Angelo
Costumes : Emmanuelle Youchnovski
Décors : Arnaud de Moleron
Son : Brigitte Taillandier
Montage : Fabrice Rouaud
Producteurs : Jean-Louis Livi et Philippe Carcassonne
Durée : 99 min

Casting :
Omar Sy : Aristide
Virginie Efira : Virginie
Grégory Gadebois : Erik
Peyman Maadi : Tohirov
Aurore Broutin : la psychologue
Thierry Levaret : Hervé
Cécile Rebboah : l’assistante sociale
Anne-Pascale Clairembourg : Martine
Cédric Vieira : le mari de Virginie
Tadrina Hocking : la gynécologue
Elisa Lasowski : Sonia
Emmanuel Barrouyer : le mari violent

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.