RISE, BLACK IS… (Sault), 2020 (Magik Markers) : Maigrelet

Sault est un groupe britannique particulièrement mystérieux. En 2019, il a sorti deux albums : Rise et Black Is… et c’est tout. Pas d’interview, pas de photos, pas de scène. Reste juste donc la musique, ce qui est tout de même l’essentiel. Commençons donc par le premier de deux. On y plonge dans une ambiance électro éthérée, mais non dénuée de peps et d’énergie. Cela sonne avant tout comme une musique d’ambiance. En effet, c’est agréable, mais rarement réellement accrocheur. Un peu comme du Daft Punk sous Prozac. On leur connaîtra un gros travail sur les sonorités qui apporté de la variété entre les titres, qui contrebalance un côté parfois lancinant de ces derniers.

Le second nous entraîne sans surprise dans une ambiance similaire. Mais cette fois-ci, le résultat est nettement plus lancinant et encore moins accrocheur, ce qui ne nous pousse guère à la mansuétude. Le travail artistique est moins intéressant. Les titres restent variés mais se démarquent moins les uns des autres. On les traverse sans encombre, rien ne venant agresser les oreilles, mais on n’en retire pas grand chose au final. Cela classe définitivement la musique de Sault dans les pures musiques d’ambiance. Mais on n’a déjà fait mieux en la matière.

On termine avec un groupe de rock américain, Magik Markers et leur album 2020. Le groupe a connu un début de carrière assez étonnant avec pas moins de 25 albums sortis entre 2003 et 2007, dont une partie ont été autoproduits. Ils sont depuis revenus à un fonctionnement plus « normal ». La voix maigrelette d’Elisa Ambrogio donne péniblement vie à de longs morceaux souvent assez sinistres. Heureusement, parfois le ton se fait plus rock et dynamique, mais la qualité vocale reste trop limitée pour que cela soit vraiment convaincant. Elle est parfois épaulée par son partenaire, Pete Nolan, à la voix plus puissante. Mais dans tous les cas, cela reste du rock sombre et basique. On notera cependant une certaine variété dans les titres, dont certains restent tout de même sympathiques, quand d’autres ne sont pas loin d’être inaudibles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.