BERGMAN ISLAND : A double titre

Vraiment rien ne garantissait que je puisse apprécier Bergman Island. Déjà parce que la bande-annonce ne faisait pas spécialement envie. Mais aussi parce que ma précédente expérience avec le cinéma de Mia Hansen-Løve ne m’avait pas spécialement convaincu. J’étais d’autant plus échaudé que le film tourne beaucoup autour de la figure d’Ingar Bergman, dont la l’œuvre la plus connue, Cris et Chuchotements (et la seule que j’ai vue, j’avoue) est pour moi un film absolument ridicule. Mais j’ai surmonté mes réserves de départ et je ne le regrette pas.

Bergman Island nous offre une nouvelle version d’un schéma de narration classique, mais assez peu fréquent pour être tout de même jugé original. Il nous raconte l’histoire de quelqu’un qui écrit une histoire… Le film nous offre donc deux histoires en une, deux histoires imbriquées l’une dans l’autre. L’intérêt de ce film tient dans un jeu de miroir entre la réalité et comment cette dernière est utilisée pour nourrir la fiction. Cela aboutit à un film un rien contemplatif mais avec essai d’épaisseur narrative pour que le spectateur ait envie de savoir à quoi vont aboutir les deux fils de l’histoire.

Cette incursion de Mia Hansen-Løve de l’autre côté de l’Atlantique lui permet de bénéficier d’un casting relativement prestigieux. Mais ce n’est pas forcément la performance de Tim Roth et Mia Wasikowska que l’on retiendra en premier. Les deux stars donnent ce qu’ils ont à donner, mais Vicky Krieps, une Luxembourgeoise polyglotte que l’on a souvent vu en second rôle dans des films de plusieurs nationalités, apporte de son côté un vrai supplément d’âme. La réalisation de Mia Hansen-Løve est sobre, mais parfaitement maîtrisée. Elle signe là un beau film, intéressant, qui me fera sans doute aller voir avec moins de réserve son prochain long métrage.

LA NOTE : 11,5/20

Fiche technique :
Réalisation et scénario : Mia Hansen-Løve
Photographie : Denis Lenoir
Montage : Marion Monnier
Décors : Béatrice Strand
Costumes : Judith de Luze
Musique : Raphaël Hamburger
Son : Paul Heymans
Producteurs : Marc Brégain, Julie Viez
Durée : 1 h 52 min

Casting :
Tim Roth : Tony
Mia Wasikowska : Amy
Vicky Krieps : Chris
Anders Danielsen Lie : Joseph
Joel Spira : Jonas
Oscar Reis : ami de Joseph
Teodor Abreu : témoin de Joseph
Jonas Larsson Grönström : frère de Jonas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.