DESIGNE COUPABLE : Témoignage à l’ombre

La prison de Guantanamo représente un trou noir de la justice et du droit. Il y reste un peu moins de quarante détenus, toujours sans aucun cadre juridique. Entre temps des procès ont fini par avoir lieu et tous ne se sont pas déroulés comme l’espérait l’administration des Etats-Unis. Un des cas les plus emblématiques est celui du Mauritanien Mohamedou Ould Slahi, qui a tiré de cette expérience un livre traduit dans de nombreuses langues. Un témoignage poignant, édifiant et très instructif. Le voici adapté à l’écran avec Désigné Coupable de l’Ecossais Kevin McDonald, avec Tahar Rahim dans le rôle principal.

Désigné Coupable est symptomatique de deux domaines où le cinéma américain (même si le film est formellement un film américano-brittanique) brille tout particulièrement. En effet, il sait s’emparer de manière forte de sujets d’actualité et polémiques pour dénoncer des situations inacceptables. Et puis, il reste maître de ce genre si particulier qu’est le film de procès. Evidemment, c’est le système judiciaire américain qui permet une telle dramatisation, mais il y a aussi une vraie culture artistique derrière. Kevin McDonald s’en empare avec beaucoup de maestria et tout le talent qu’on lui connaît. Ce film n’est peut-être pas à la hauteur du Dernier Roi d’Ecosse, le film qui l’avait fait connaître, mais on est heureux de le voir signé à nouveau signer un film aussi marquant.

Désigné Coupable bénéficie pleinement du talent de Tahar Rahim qui donne à son personnage ce supplément d’âme qui donne une puissance dramatique au film, au-delà de sa valeur de témoignage historique. Mais à ses côtés, Jodie Foster et Benedict Cumberbatch ne sont pas en reste. Ils livrent des performances à la hauteur de leur talent, ce qui n’est pas peu dire. Si on ajoute à ça le talent de narration de Kevin McDonald, qui maintient une tension constante, on obtient peut-être pas un grand film, mais un film efficace et témoignage nécessaire.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation : Kevin Macdonald
Scénario : Michael Bronner, d’après l’autobiographie Guantanamo Diary de Mohamedou Ould Slahi
Musique : Tom Hodge
Décors : Michael Carlin
Photographie: Alwin H. Küchler
Montage : Justine Wright
Production : Adam Ackland, Michael Bronner, Benedict Cumberbatch, Leah Clarke, Christine Holder, Mark Holder, Beatriz Levin, Lloyd Levin et Branwen Prestwood-Smith
Durée : 129 minutes

Casting :
Tahar Rahim : Mohamedou Ould Slahi
Jodie Foster : Nancy Hollander
Shailene Woodley : Teri Duncan
Benedict Cumberbatch : le lieutenant Stuart Couch
Zachary Levi : Neil Buckland
Denis Ménochet : Emmanuel
Saamer Usmani : Arjun
Corey Johnson : Bill Seidel
Langley Kirkwood : le sergent Sands
David Fynn : Kent
Stevel Marc : Poulson
Meena Rayann : Wafa
Clayton Boyd : l’avocat
Robert Hobbs : le capitaine Collins
Alaa Safi : le traducteur marocain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.