MILLA : La fureur de vivre

Milla nous raconte l’histoire d’une jeune adolescente atteinte d’un cancer, tombant amoureux d’un junkie. Autant être clair, ce film n’a rien d’une joyeuse comédie. Mais la magie du cinéma fait que ce n’est pas non plus un drame ou un mélo larmoyant. Les sujets aussi lourds sont rarement traités de manière réellement intéressante si le résultat est avant tout plombant. Il y a dans tout malheur quelque chose qui peut nous rattacher à la notion d’espoir. Dans la noirceur peut toujours émerger un peu de poésie. Cela demande beaucoup de subtilité pour y parvenir. Mais le film de Shannon Murphy n’en manque pas.

Milla ne choisit pas la facilité, mais c’est là tout le mérite de ce film. En effet, il repose sur une galerie de personnages qui peut, dans un premier temps, laisser quelque peu circonspect. En effet, aucun d’eux ne déclenche un élan immédiat de sympathie. Ils sont présentés dans toute leur complexité, en ne s’interdisant pas de faire une première impression qui n’a rien d’idéale. Mais en apprenant à les connaître, on finira par apprécier pleinement cette famille largement dysfonctionnelle. L’histoire capitalise sur cette épaisseur des personnages, sans forcer le trait sur le malheur qui les frappe. Bien sûr celui-ci est sous-jacent à toutes les attitudes, tous les mots. La sensation du temps qui risque de manquer est omniprésente, mais ce que l’on retient avant tout c’est la volonté de vivre pleinement malgré cela.

Copyright Memento Films Distribution

Milla tirera forcément quelques larmes, même aux spectateurs les plus insensibles. Mais elles viendront au milieu de beaucoup de sourires et d’une poésie marquant profondément le film. Jamais le film ne se laisse gagner par la moindre forme de misérabilisme, parce que les personnages eux-mêmes cherchent à y échapper. Le duo formé par Eliza Scanlen, déjà remarquée dans les 4 Filles du Docteur March, et Toby Wallace contribue largement à la beauté de ce film, tant ils incarnent leur personnage avec une grande justesse. Le film nous offre donc un magnifique moment d’émotion pure, prouvant qu’on peut ne pas être léger, sans pour autant peser d’un poids insupportable.

LA NOTE : 13,5/20

Fiche technique :
Réalisation : Shannon Murphy
Scénario : Rita Kalnejais
Direction artistique : Bill Goodes
Décors : Sherree Phillips
Costumes : Amelia Gebler
Montage : Stephen Evans
Musique : Amanda Brown
Photographie : Andrew Commis
Production : Alex White
Production exécutive : Jan Chapman
Durée : 118 minutes

Casting :
Eliza Scanlen : Milla Finlay
Essie Davis : Anna Finlay
Ben Mendelsohn : Henry Finlay
Toby Wallace : Moses
Andrea Demetriades : Jenny
Emily Barclay : Toby
Charles Grounds : Dean
Arka Das : Shaun
Priscilla Doueihy : Kathy
Eugene Gilfedder : Gidon
Georgina Symes : Polly
Zack Grech : Isaac
Michelle Lotters : Scarlett
Renee Billing : Lisa
Edward Lau : Tin Wah
Sora Wakaki : Maria
Jaga Yap : Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.