ON-GAKU : NOTRE ROCK ! : Rock sans le roll

Le hasard des horaires et l’envie de ne pas me contenter d’un seul film pour cette reprise après une si longue attente m’ont conduit à aller voir On-Gaku : Notre Rock !, un film d’animation japonais d’un genre un peu particulier. Ou du moins très différent de ce que ce pays à l’habitude de nous offrir en la matière. En fait, il est assez original dans l’absolu pour que le constat soit resté le même, même s’il venait d’un autre pays. Une production onirique et parfois étrange, qui peut laisser circonspect et interdit. Voire même nous ennuyer un brin.

La musique joue un rôle central dans On-Gaku : Notre Rock !, avec, surtout dans les ultimes minutes, quelques longs passages musicaux. Ces derniers restent ceux qui éveillent le plus d’intérêt chez le spectateur. Il est difficile d’en dire autant de l’histoire dans laquelle ils prennent place. Les personnages et les situations sont pour la plupart totalement décalés. A tel point que l’on a du mal à trouver un sens à tout cela. L’absence de réel enjeu narratif rend ce film avant tout contemplatif avec des dialogues particulièrement minimalistes. Le film est assez court, une heure dix, mais propose malgré tout de nombreuses longueurs.

Copyright Eurozoom

On aurait pu se consoler en admirant des graphismes particulièrement sublimes ou spectaculaires. Mais là aussi, le décalage est de rigueur. Le style est très épuré et l’animation un rien saccadée. Il ne s’agit pas de paresse, mais clairement d’une volonté artistique assumée. Tous ces éléments créent donc un univers cohérent, mais ne parvenant pas à engendrer plus qu’une curiosité polie face à ce qui ressemble quelque peu à un OVNI. On n’est jamais à l’abri d’une surprise au détour d’une image, mais le sens difficile à saisir nous fait dire que ça ou autre chose, ça aurait pu être la même chose. Du coup, on se dit aussi que On-Gaku : Notre Rock ! ou un autre film, c’est tout aussi bien.

LA NOTE : 09/20

Fiche technique :
Réalisation : Kenji Iwaisawa
Scénario : Kenji Iwaisawa d’après l’œuvre de Hiroyuki Ohashi
Musique : Tomohiko Banse, Grandfunk et Wataru Sawabe
Durée : 71 minutes

Casting :
Shintaro Sakamoto : Kenji
Tomoya Maeno : Ota
Tateto Serizawa : Asakura

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.