SHANG-CHI ET LA LEGENDE DES DIX ANNEAUX : Made in Marvel

L’univers Marvel regorge de personnages haut en couleur, dont la plupart sont nés dans les années 60 et 70. Certains sont vraiment symboliques de cette époque et passent facilement pour ringard aujourd’hui. Si en bande-dessinée, ce côté désuet donne aux comics un certain charme, sur grand écran, cela n’a rien d’évident. Mais depuis l’adaptation particulièrement réussie de Captain America, on mesure leur capacité à parvenir à moderniser ce genre de protagonistes, tout en restant d’une grande fidélité à l’œuvre originelle. Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux le prouve une nouvelle fois. Alors que ce n’était vraiment pas gagné d’avance !

Le grand secret des films Marvel réside définitivement dans cette pointe d’humour et de second degré qui vient toujours démontrer qu’ils ne se prennent pas au sérieux. Bon, vous me direz que c’est tellement évident désormais, que ce n’est plus vraiment un secret. Mais une vraie marque de fabrique en tout cas. C’est encore le cas ici. Ceci nous permet d’apprécier pleinement le grand spectacle proposé par Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux, avec des scènes d’actions particulièrement spectaculaires, même si aucune n’est vraiment révolutionnaire. En tout cas, elles s’enchaînent sur un rythme assez soutenu pour nous préserver totalement de l’ennui.

Copyright Marvel Studios 2021. All Rights Reserved.

Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux bénéficie de plus d’une réalisation relativement soignée. Pas forcément dans le montage, qui frise parfois le clip vidéo. Mais la photographie est vraiment belle avec un travail intéressant sur les couleurs. C’est sûrement le plus beau film Marvel d’un point de vue purement esthétique. Cela peut paraître secondaire pour un film d’actions, mais cela ne gâte pas le plaisir, bien au contraire. Si le casting est assez globalement moyen, on appréciera pleinement la jolie performance d’Awkwafina, dont le personnage se situe pleinement dans la logique de second degré décrite plus haut. Elle apporte un petit supplément de charme et d’humour qui nous permet définitivement de passer un bon moment.

LA NOTE : 12/20

Fiche technique :
Réalisation : Destin Daniel Cretton
Scénario : Dave Callaham, Destin Daniel Cretton et Andrew Lanham d’après les personnages créés par Jim Starlin et Steve Englehartnote
Direction artistique : Richard Hobbs et Laurie Faen
Décors : Sue Cha
Costumes : Kym Barrett
Photographie : Bill Pope
Montage : Elísabet Ronaldsdóttir, Nat Sanders et Harry Yoon
Musique : Joel P. West
Production : Kevin Feige et Jonathan Schwartz
Co-production : David J. Grant
Production exécutive : Victoria Alonso, Louis D’Esposito, Charles Newirth
Durée : 132 minutes

Casting :
Simu Liu : Xu Shang-Chi / Shaun Jayden
Tianyi Zhang : Shang-Chi, enfant
Arnold Sun : Shang-Chi, adolescent
Awkwafina : Katy
Tony Leung Chiu-wai : Xu Wenwu
Meng’er Zhang : Xu Xialing
Harmonie He : Xialing, enfant
Michelle Yeoh : Jiang Nan
Fala Chen : Ying Li
Ben Kingsley : Trevor Slattery
Florian Munteanu : Razor Fist
Benedict Wong : Wong
Ronny Chieng : Jon Jon
Andy Le : Death Dealer
Yuen Wah : Guang Bo
Jodi Long : Mrs. Chen
Dallas Liu : Ruihua, le frère de Katy
Tsai Chin : la grand-mère de Katy
Fernando Chien : Gao Lei
Zach Cherry : Klev Dee
Bradley Baker : Morris
Jade Xu : Helen
Tim Roth : l’Abomination

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.