COMPARTIMENT n°6 : Sur de bons rails

A 42 ans, parmi les petits regrets que je peux avoir concernant ma première moitié de vie, c’est de n’avoir pas autant voyagé que je l’aurais souhaité. Mais heureusement, j’ai pu compenser cette légère frustration par de très nombreux voyages par procuration grâce au cinéma. Compartiment n°6, récompensé par le Grand Prix au dernier Festival de Cannes, offre un tel moment de dépaysement. Pas forcément en nous amenant dans une destination rêvée, mais en tout cas en nous emmenant sur une route (ou plutôt une voie ferrée) que l’on imaginerait pas forcément emprunter sans la magie du 7ème art. En effet, le film nous emmène au cœur de la Russie ultra profonde, à la rencontre de ses habitants, pas toujours ultra sympathiques au premier abord.

Dans Compartiment n°6, on épouse bien le regard d’un étranger qui réaliserait ce voyage relativement inattendu. En effet, on suit les pas d’une archéologue finlandaise qui va traverser la Russie pour aller voir de très anciennes gravures rupestres (des pétroglyphes… nouveau mot à mon vocabulaire grâce à ce film). Ceci ne constitue évidemment qu’un prétexte pour toutes les découvertes et rencontres qui émaillent le scénario, et notamment avec l’homme, d’abord un peu rustre, avec laquelle elle se trouve contrainte de partager son compartiment pour ce trajet qui va durer plusieurs jours. L’histoire est riche d’épisodes savoureux qui confère un charge certain à ce film, avec une dimension humaine forte et réellement touchante.

Copyright Haut et Court

Ce genre de voyage cinématographique lointain nous permet aussi souvent de découvrir de merveilleux acteurs, qui tiennent là une occasion unique de démontrer leur talent au reste du monde. Seidi Haarla et Youri Borissov n’ont rien à envier à bien des comédiennes et des comédiens qui possèdent pourtant le statut de star internationale. Leur performance n’est pas ébouriffante, mais l’émotion contenue qu’ils transmettent traduit une grande justesse dans leur jeu. Ils forment un duo dont on est particulièrement heureux de partager le voyage. On pourra ainsi remercier Juho Kuosmanen de nous avoir servi de guide et on a hâte de reprendre au plus vite la route (ou le train) vers de nouvelles destinations inconnues à l’occasion d’une autre séance de cinéma.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation : Juho Kuosmanen
Scénario : Andris Feldmanis, Livia Ulman et Juho Kuosmanen, d’après le roman de Rosa Liksom
Décors : Kari Kankaanpää
Costumes : Jaanus Vahtra
Photographie : Jani-Petteri Passi
Montage : Jussi Rautaniemi
Production : Emilia Haukka, Jussi Rantamäki
Durée : 107 minutes

Casting :
Seidi Haarla : Laura
Youri Borissov : Ljoha
Dinara Droukarova : Irina
Youlia Aoug : Natalia, la contrôleuse du train
Lidia Kostina : la mère adoptive de Ljoha
Tomi Alatalo : Sacha, le garçon finlandais à la guitare
Polina Aoug : la réceptionniste
Galina Petrova : l’employée de la gare
Sergueï Agafonov : Sergueï
Galina Sodorova : la collègue de la réceptionniste
Nadejda Koulikova : Nadia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.