LES ETERNELS : Un oeil vers l’espace

L’univers cinématographique Marvel est entré dans une nouvelle phase. Et cette phase devrait nous emmener dans des décors plus larges que la simple planète Terre. Certes, les Gardiens de la Galaxie nous ont déjà offert des aventures spatiales, mais on peut s’attendre à visiter bien d’autres mondes dans les prochains films. L’adaptation des Eternels sur grand écran démontre cette volonté d’explorer pleinement une autre facette de l’univers qui prend vie à travers les comics, même si les péripéties décrites par ce film se déroulent encore essentiellement sur notre planète. Mais avant de parler de l’avenir de cette franchise protéiforme, parlons d’abord un peu de cet épisode en particulier.

Les Eternels souffre d’un vrai défaut. Il est beaucoup trop long par rapport à son contenu. Il souffre tout du long d’un manque de rythme qui empêche le spectateur de s’enthousiasmer comme il l’aimerait. En effet, l’histoire recèle un potentiel épique indéniable et la galerie de nouveaux personnages comporte son lot de bonnes idées, qui fait que chacun pourra s’attacher à un ou plusieurs de ces nouveaux héros. Mais tout cela est un peu trop dilué pour que la sauce prenne totalement. Même en voyant ce film comme une introduction à quelque chose qui prendra de l’ampleur à terme, on est forcément un rien déçu.

Copyright Walt Disney Germany

Les Eternels reste tout de même un film Marvel, avec comme d’habitude quelques belles scènes de combats spectaculaires et ce second degré qui sauve toujours les films, même quand ils ne sont pas totalement réussis comme ici. Et on apprécie de voir des actrices comme Angelina Jolie ou Salma Hayek rejoindre la grande famille des super-héros. Tout cela fait que les fans de l’univers y trouveront quand même un minimum leur compte et trouveront quand même quelques raisons de se réjouir définitivement en voyant les deux scènes qui ponctuent le générique. Les autres peuvent passer leur chemin pour une fois en attendant de futurs projets plus enthousiasmants que celui-ci.

LA NOTE : 10/20

Fiche technique :
Réalisation : Chloé Zhao
Scénario : Chloé Zhao et Patrick Burleigh, d’après une histoire de Matthew K. Firpo & Ryan Firpo et les personnages créés par Jack Kirby
Direction artistique : Matthew Gray
Décors : Eve Stewart
Costumes : Sammy Sheldon
Photographie : Ben Davis
Montage : Craig Wood et Dylan Tichenor
Musique : Ramin Djawadi
Production : Kevin Feige et Nate Moore
Durée : 157 minutes

Casting :
Gemma Chan : Sersi
Richard Madden : Ikaris
Angelina Jolie : Théna
Kumail Nanjiani : Kingo
Lia McHugh : Sprite
Barry Keoghan : Druig
Brian Tyree Henry : Phastos
Lauren Ridloff : Makkari
Don Lee : Gilgamesh
Salma Hayek : Ajak
Kit Harington : Dane Whitman
Bill Skarsgård : Kro
David Kaye : Arishem, le Premier Céleste (voix)
Harish Patel : Karun
Haaz Sleiman : Ben, le mari de Phastos
Esai Daniel Cross : Jack, le fils de Phastos

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.