MES FRERES ET MOI : La comédie humaine

Le cinéma français n’échappe pas toujours à ses propres clichés, on vient de le voir avec Tromperie. Heureusement, c’est parfois le cas. Avec le sexe, les thèmes sociaux sont souvent prisés par les films hexagonaux, mais avec une fâcheuse tendance à un misérabilisme parfois un insupportable. Heureusement, certains films parviennent à échapper à ce travers fâcheux. C’est par exemple le cas de Mes Frères et Moi, dont les bases pouvaient pourtant faire craindre le pire. Mais le talent de Yohan Manca est suffisamment affirmé dès son premier film pour échapper à tous les pièges.

Tous les ingrédients étaient pourtant réunis pour que l’histoire soit pleine de bons sentiments. Le jeune issu d’une famille et d’un quartier défavorisés repéré par un mentor qui pense qu’il a du talent et qui va le convaincre malgré l’hostilité de sa famille… voilà un point de départ largement éculé et qui se prête aux happy-ends lénifiants. Je ne dévoilerai rien du dénouement de Mes Frères et Moi, mais je peux par contre assurer que cet aspect du scénario n’est qu’une petite partie d’une histoire bien plus riche. Riche avant tout de ses personnages attachants, dotés d’une réelle épaisseur avec ce qu’il faut chacun de lumière et d’ombre. Certes, on n’échappe pas totalement aux bons sentiments, mais ils n’empêchent pas le propos d’être plutôt convaincant.

Copyright David Koskas – Single Man Productions

Mes Frères et Moi offre un joli rôle à Judith Chelma, qui prouve ici qu’elle mériterait d’être mieux employé par le cinéma français. Elle est entouré d’acteurs qui font vivre leur personnage avec force et conviction. Le plus jeune d’entre eux, Maël Rouin Berrandou, est une vraie tête d’affiche, démontrant si besoin était que la valeur n’attend pas le nombre des années. Tout ce petit monde contribue à faire de ce film une belle réussite humaniste et réjouissante, sans être jamais trop gentillet. Une belle vision nuancée pour un agréable moment cinématographique.

LA NOTE : 12,5/20

Fiche technique :
Réalisation : Yohan Manca
Scénario : Yohan Manca et Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre
Musique : Bachar Mar-Khalifé
Décors : Jonathan Israël
Costumes : Nadia Acimi
Photographie : Marco Graziaplena
Montage : Clémence Diard
Producteur : Julien Madon et Camille Rich
Durée : 108 minutes

Casting :
Maël Rouin Berrandou : Nour
Judith Chemla : Sarah
Dali Benssalah : Abel
Sofian Khammes : Mo
Moncef Farfar : Hédi
Luc Schwarz : Pietro
Olga Milshtein : Julia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.