NIGHTMARE ALLEY : La belle illusion

Guillermo Del Toro est un réalisateur rare. Rare déjà parce qu’il possède un talent inaccessible à la majorité des cinéastes. Mais rare aussi parce qu’il n’est guère prolifique. En effet, il aura fallu attendre près de cinq ans pour qu’il revienne sur les écrans après l’immense succès connu par la Forme de l’Eau. Il aurait pu facilement surfer dessus pour faire marcher à plein la caisse enregistreuse du box-office. Le délai a fait que la sortie de Nightmare Alley est presque passée inaperçue. C’est réellement regrettable car on retrouve bien dans ce film toutes les qualités qui font de Guillermo Del Toro un réalisateur unique dans l’histoire du fantastique.

Nightmare Alley explore une nouvelle facette de l’imaginaire. Cette fois, il ne s’agit pas tout à fait de fantastique… mais d’illusion. En effet, on suit cette fois les pas d’un personnage qui parvient à en convaincre d’autres qu’il possède des pouvoirs de médium. Mais si finalement cette histoire pourrait être vraie, l’ambiance de mystère et parfois même de merveilleux est la même que dans le reste de sa filmographie. L’histoire est vraiment passionnante, nous emmenant d’un point A à un point B que l’on ne peut pas soupçonner au départ, tant on parcourt un long chemin. Elle réserve ainsi son lot de surprises, de rebondissements et de personnages particulièrement marquants. Et le tout est porté par une narration en tout point maîtrisée.

Copyright Kerry Hayes/2021 20th Century Studios All Rights Reserved

Artistiquement, Nightmare Alley est également remarquable. Guillermo Del Toro reste un réalisateur doué d’un exceptionnel sens de l’esthétique et cette nouvelle œuvre ne fait que le confirmer. Il sait aussi merveilleusement bien diriger son casting. Certes, quand il est aussi prestigieux que celui-ci, c’est sans doute plus facile, mais il pousse vraiment les plus grands à aller au bout du bout de leur talent. Que Bradley Cooper et Cate Blanchett soient excellents ne surprendra personnage. Mais ils livrent ici des prestations qui vont encore au-delà de ce genre de qualificatif. Tout cela fait de ce film un moment marquant de ce début d’année cinématographique. Un film qui prend toute sa place dans la filmographie de Guillermo Del Toro. On ne saurait être mieux entouré.

LA NOTE : 14/20

Fiche technique :
Réalisation : Guillermo del Toro
Scénario : Kim Morgan et Guillermo del Toro, d’après le roman Le Charlatan de William Lindsay Gresham
Direction artistique : Brandt Gordon
Décors : Tamara Deverell
Costumes : Luis Sequeira
Photographie : Dan Laustsen
Montage : Cam McLauchlin
Musique : Nathan Johnson
Production : Guillermo del Toro, J. Miles Dale et Bradley Cooper
Durée : 150 minutes

Casting :
Bradley Cooper : Stanton « Stan » Carlisle
Cate Blanchett : Dr Lilith Ritter
Willem Dafoe : Clement « Clem » Hoately
Toni Collette : Zeena Krumblein
Richard Jenkins : Ezra Grindle
Ron Perlman : Bruno
Rooney Mara : Molly Cahill
David Strathairn : Peter « Pete » Krumblein
Jim Beaver : le shérif Jedediah
Judd Holt McCallany : Anderson
Mark Povinelli : le major Mosquito
Mary Steenburgen : Miss Kimball
David Hewlett : Dr Elrood
Tim Blake Nelson : Carny Boss
Clifton Collins Jr. : Funhouse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.