LES PROMESSES : Les deux font la paire

Quoi de mieux qu’un film sur les engagements formulés par les femmes et les hommes politiques en cette période de campagne électorale ? Surtout quand le film est aussi réussi que les Promesses. Certes, il ne s’agit pas ici de politique nationale, mais plutôt municipale, même si l’intrigue présente aussi des liens avec les niveaux du dessus. En tout cas, cela ne retire rien à l’actualité du propos et à sa pertinence. Après la Mécanique de l’Ombre, Thomas Kruithof confirme qu’il est bien un spécialiste des films politiques. Le sujet plaît ou ne plaît pas. Mais le talent est là.

Thomas Kruithof signe de très bon films politiques car il est un excellent narrateur. Il manie à merveille l’art des intrigues qui se croisent et s’entrecroisent, des personnages à la moralité floue et des rebondissements plus ou moins imprévus. La forme des Promesses est vraiment classique pour ce genre de film, mélange réussi d’une efficacité presque hollywoodienne avec une volonté de réalisme et un fond social typiquement hexagonal. L’équilibre entre tous ces éléments est le bon et même si le film ne réserve finalement pas de réelle surprise, il séduira tous les amateurs de ce genre de propos. Et depuis Baron Noir, ils sont relativement nombreux.

Copyright Wild Bunch Distribution

Les Promesses réunit deux têtes d’affiche parmi les plus brillantes du cinéma français. Honneur à Isabelle Huppert. Si quelqu’un se souvient de ne pas l’avoir vue formidable dans un film qu’il nous le signale. Elle livre encore ici une magnifique performance. A ces côtés, Reda Kateb n’a vraiment rien à lui envier, même si son rôle est un tantinet caricatural. Mais avec un tel talent, il lui donne assez de charisme pour le rendre réellement marquant. Cette histoire est une histoire de femmes et d’hommes et du coup ce film est un film d’actrices et d’acteurs. Et avec deux interprètes de cette qualité, on comprend vite ce qui fait de ce film une belle réussite.

LA NOTE : 12,5/20

Fiche technique :
Réalisation : Thomas Kruithof
Scénario : Thomas Kruithof et Jean-Baptiste Delafon
Musique : Grégoire Auger
Montage : Jean-Baptiste Beaudoin
Photographie : Alex Lamarque
Décors : Olivier Radot
Costumes : Carine Sarfati
Producteurs : Thibault Gast, Matthias Weber
Durée : 98 minutes

Casting :
Isabelle Huppert : Clémence Collombet
Reda Kateb : Yazid Jabbi
Naidra Ayadi : Naidra
Jean-Paul Bordes : Michel Kupka
Soufiane Guerrab : Esposito
Laurent Poitrenaux : Jérôme Narvaux
Hervé Pierre : Pierre Messac
Walid Afkir : Kamel
Anne Loiret : Catherine Messac
Stefan Crepon : Guillaume Mars
Vincent Garanger : Chaumette
Youssouf Wague : Wayne
Bruno Georis : Jean-Marc Forgeat
Mama Prassinos : Karine Kupka
Gauthier Battoue : Vincent
Christian Benedetti : Bertrand
Mustapha Abourachid : Thierry
Rosita Fernandez : Madame Cuaron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.