H6 : Quand la Chine s’éveillera… aux urgences

L’hôpital est devenu un sujet de débat important dans notre pays. Son évolution a fait naître beaucoup d’inquiétudes et beaucoup y voit un sujet de scandale. Tout cela est parfaitement légitime, mais regarder l’état du système hospitalier dans d’autres pays permet de se dire que l’on est encore plutôt bien loti en France. H6 est une plongée sans filtre au cœur d’un des principaux hôpitaux de Shanghai (le numéro 6… d’où le titre). Et le voyage va s’avérer autant dépaysant que terrifiant parfois. Et, avec nos yeux d’Occidentaux, nous rendre heureux de disposer d’un système de soins gardant malgré tout un visage humain.

S’il y a un domaine où les différences culturelles se font le plus sentir, c’est bien dans le rapport à la mort. Si le décor, celui d’un hôpital moderne et équipé des dernières technologie, peut nous rappeler un épisode d’Urgences, les discours tenus par les patients et les médecins nous surprennent et parfois nous affolent quelque peu. Une forme de résignation, d’acceptation de son sort et de la situation nous donnent envie de hurler à la révolte. Mais il y a aussi là une forme de sagesse, de courage et de capacité à affronter la vérité telle qu’elle est dont on peut tirer certaines leçons. H6 est aussi une forme de leçon de philosophie.

Copyright Nour Films

H6 est un documentaire, sans commentaires ou remises en perspective. On suit simplement le parcours, parfois particulièrement mouvementé, de quelques patients. Cela nous rappelle l’émission de télévision Strip-tease. Il s’agit donc de suivre des aventures humaines, plutôt que d’une leçon en bonne et due forme sur le système de santé chinois. On en ressort un peu moins ignorant, mais aussi avec l’envie d’en savoir plus. En attendant, on n’oubliera pas les visages que l’on aura croisés dans ce film dont il ressort étrangement de la joie et de l’humour. Un ton qui surprend parfois, alors que la mort n’est jamais très loin, mais qui traduit une nouvelle fois une autre manière de voir la vie. S’y confronter est une très bonne médecine pour l’esprit.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation et Scénario : Ye Ye
Production : Jean-Marie Gigon
Étalonnage : Magali Léonard
Son : Olivier Dandré
Montage : Ye Ye
Mixage : Thomas Fourel
Durée : 114 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.