UN AUTRE MONDE : Un univers impitoyable

Depuis que le western est passé de mode, le monde de l’entreprise prend souvent la place de l’Ouest Américain comme monde impitoyable où la loi du plus fort règne au cinéma. Au cinéma, comme dans la vraie vie malheureusement, mais nous sommes là uniquement pour parler du 7ème art. Et d’Un Autre Monde plus précisément. Un film qui, après En Guerre, réunit à nouveau Stéphane Brizé et Vincent Lindon pour explorer toute la violence du monde du travail et sa faculté à briser les femmes et les hommes qu’il est pourtant supposé élever. Une violence qui fait quelques victimes collatérales.

Comme pour la Vraie Famille, la bande-annonce pouvait laisser penser au spectateur l’ayant vue (parfois à de multiples reprises) qu’il connaissait déjà tout du propos du film. Or il n’en est rien. Si le sujet principal est bien celui auquel on s’attend, la structure narrative n’est pas celle à laquelle on s’attend, une scène que l’on pensait finale représentant finalement un point de départ. Un Autre Monde déroule donc un discours beaucoup moins manichéen que ce que l’on pouvait attendre. C’est vraiment ce qui fait tout son intérêt et le rend à mon sens bien supérieur à En Guerre. Il y a toujours une vrai fond revendicatif, mais il est cette fois porté par une intrigue présentant un réel intérêt par elle-même.

Copyright 2020 – Nord-Ouest Films France 3 Cinéma

Pour parler du casting d’Un Autre Monde, j’ai envie de ne pas commencer par le plus évident et les deux têtes d’affiche. Je voudrais tout d’abord souligner la très belle prestation de Marie Drucker, qui donne magnifiquement vie à son personnage, notamment dans une des dernières scènes du film, qui en reste le moment le plus fort et marquant. Mais évidemment ce long métrage ne serait pas aussi réussi sans l’immense talent du duo formé par Vincent Lindon et Sandrine Kiberlain. Mais on n’en attendait pas moins d’eux. Ils collent parfaitement à l’esprit insufflé par Stéphane Brizé et le tout produit une belle synergie, conférant au film un supplément d’âme non négligeable. L’âme qui manque parfois au monde de l’entreprise.

LA NOTE : 13/20

Fiche technique :
Réalisation : Stéphane Brizé
Scénario : Stéphane Brizé et Olivier Gorce
Photographie : Eric Dumont
Montage : Anne Klotz
Musique : Camille Rocailleux
Durée : 96 minutes

Casting : Vincent Lindon : Philippe Lemesle
Sandrine Kiberlain : Anne Lemesle
Anthony Bajon : Lucas Lemesle
Marie Drucker : Claire Bonnet Guérin
Guillaume Draux : M Beaumont, le DRH
Joyce Bibring : Juliette Lemesle
Christophe Rossignon : un directeur de site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.