TOP GUN : MAVERICK : Le temps s’envole (ou pas…)

Certaines personnes semblent immortelles et le temps qui passe ne semble pas avoir de prise sur elles. En France, nous avons ainsi Michel Drucker et Evelyne Dhéliat. Aux Etats-Unis, ils ont Tom Cruise. Question de standing. En tout cas, ce n’est pas Top Gun : Maverick qui va donner l’impression qu’il se met à vieillir enfin. Je ne peux pas vraiment comparer avec le premier volet, sorti en 1986, puisque je ne l’ai jamais vu (et je crois savoir que je ne rate pas grand chose, mais on a bien du mal à croire qu’il y a 36 ans entre les deux. Une chose est sûre, l’acteur américain a vraiment de beaux restes.

Top Gun : Maverick est un pur divertissement, particulièrement spectaculaire. Les scènes de combat aérien sont particulièrement spectaculaires et parviennent à impressionner des spectateurs de plus en plus blasés face à des déluges d’effets spéciaux. Ce film rallume une flamme que les films Marvel ne parviennent plus à faire renaître. Cependant, tout cela baigne dans un scénario, des péripéties, des rebondissements et des personnages écrits avec une grande paresses scénaristiques. Aucune idée vraiment surprenante et encore audacieuse. Certains passages frôlent le ridicule et ces faiblesses ne sont pas totalement éclipsées par les magnifiques balais aériens.

Copyright Paramount Pictures

l reste heureusement au spectateur le plaisir de retrouver un casting de très haut vol (sans mauvais jeu de mot). Tom Cruise continue donc d’afficher ce charisme hors du commun que les années n’érodent en rien. Top Gun : Maverick a été écrit sur mesure pour lui, alors il nous en offre une bonne dose à chaque plan. En termes de charisme, Jennifer Connelly n’a pas grand chose à lui envier, mais elle occupe une place nettement moins importante. Mais chacune de ses apparitions est un régal. Jon Hamm ne bénéficie pas d’une même aura. Pour cela, il faudrait qu’il soit capable de changer de registre et arrêter définitivement d’incarner Don Draper. Cette vieille garde est rejointe à l’écran par un escadron de jeunes pousses qui se montre à la hauteur. Mais tout ce petit monde ne fait pas oublier l’absence absolue d’audace, et par la même occasion d’intérêt profond pour ce meeting aérien cinématographique.

LA NOTE : 9,5/20

Fiche technique :
Réalisation : Joseph Kosinski
Scénario : Ehren Kruger, Eric Warren Singer et Christopher McQuarrie, d’après les personnages créés par Jim Cash et Jack Epps Jr.
Musique et chansons originales : Harold Faltermeyer, Hans Zimmer et Lady Gaga
Direction artistique : Jeremy Hindle
Décors : Jared Patrick Gerbig, David Meyer, Lauren E. Polizzi, Aja Kai Rowley et Clint Wallace
Costumes : Marlene Stewart
Photographie : Claudio Miranda
Montage : Eddie Hamilton
Production : Jerry Bruckheimer, Tom Cruise, David Ellison et Christopher McQuarrie
Production déléguée : Edward Cheng, Dana Goldberg, Don Granger, Tommy Harper, Chad Oman et Mike Stenson
Durée : 131 minutes

Casting :
Tom Cruise : le capitaine de vaisseau Pete « Maverick » Mitchell
Miles Teller : le lieutenant de vaisseau Bradley « Rooster » Bradshaw
Jennifer Connelly : Penny Benjamin
Jon Hamm le vice-amiral Beau « Cyclone » Simpson
Glen Powell : le lieutenant de vaisseau Jake « Hangman » Seresin
Lewis Pullman : le lieutenant de vaisseau Robert « Bob » Floyd
Ed Harris : le contre-amiral Chester « Hammer » Cain
Val Kilmer : l’amiral Tom « Iceman » Kazansky
Monica Barbaro : le lieutenant de vaisseau Natasha « Phoenix » Trace
Charles Parnell: le contre-amiral Solomon « Warlock » Bates
Jay Ellis : le lieutenant de vaisseau Reuben « Payback » Fitch
Danny Ramirez : le lieutenant de vaisseau Mickey « Fanboy » Garcia
Greg Davis : le lieutenant de vaisseau Javy « Coyote » Machado
Manny Jacinto : Fritz Bashir
Salahuddin : Bernie « Hondo » Coleman
Jake Picking : lieutenant Brigham « Harvard » Lennox
Raymond Lee : lieutenant Logan « Yale » Lee Jean
Louisa Kelly : Sarah Kazansky

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.