VESPER CHRONICLES : A suivre

Vesper Chronicles affiche

Pendant longtemps, les futurs apocalyptiques étaient le plus souvent imaginés suite à une guerre nucléaire, menace avec lequel l’humanité a vécu pendant toute la Guerre Froide. Et même si l’actualité fait renaître cette crainte, il est désormais de plus en plus fréquent que ce genre de vision de l’avenir découle d’un catastrophe écologique. Ce fut particulièrement le cas cette semaine, avec de l’Autre Côté du Ciel et donc Vesper Chronicles, un film franco-belgo-lituanien de science-fiction, ce qui en fait déjà presque en soi une œuvre originale.

Sombre et intriguant

Vesper Chronicles est une œuvre assez sombre, beaucoup plus que ce que le jeune âge de son héroïne pouvait laisser penser. L’ambiance, les décors, les événements, tout est marqué par une certaine noirceur. Les personnages, à l’exception de l’héroïne, sont tous très ambigus. Il est bien difficile de distinguer les méchants des gentils, même si l’intrigue forcera chacun à choisir un camp. Le film n’est pas spécialement spectaculaire, mais nous entraîne dans un monde intriguant et qui vaut le coup d’être exploré. Il est clair que ce film est le premier volet d’une histoire beaucoup plus vaste, mais ce premier épisode possède bien des intérêts propres.

Vesper Chronicles
Copyright Condor Distribution

Débuts prometteurs

Kristina Buožytė et Bruno Samper ont sûrement dû faire avec des moyens limités. Mais jamais Vesper Chronicles ne paraît « cheap ». Les décors et les costumes sont très réussis, cohérents et convaincants, à quelques rares exceptions près. Le casting est anglo-saxon, mais composé avant tout d’inconnus. Eddie Marsan reste le seul visage quelque peu connu. La jeune Raffiella Champman s’en sort honorablement, mais globalement l’interprétation n’apporte pas la plus-value que l’on pouvait espérer. Au final, le film est prometteur, même si le potentiel demande à se confirmer. On attend donc la suite avec curiosité, à défaut d’une impatience délirante. A suivre donc.

LA NOTE : 11,5/20

Casting :
Réalisation : Kristina Buožytė et Bruno Samper
Scénario : Kristina Buožytė, Brian Clark et Bruno Samper
Musique : Dan Levy
Décors : Raimondas Dicius et Ramunas Rastauskas
Costumes : Dovile Cibulskaite, Christophe Pidre et Florence Scholtes
Photographie : Feliksas Abrukauskas
Son : David Vrancken
Montage : Suzanne Fenn et Justin MacKenzie Peers (assistant)
Production : Kristina Buožytė, Daiva Jovaisiene, Asta Liukaityte et Alexis Perrin
Production déléguée : Mike Shema et Vitalijus Zukas Coproduction : Guillaume Natas, Benoit Roland et Florent Steiner
Durée : 114 minutes

Casting :
Raffiella Chapman : Vesper
Eddie Marsan : Jonas
Rosie McEwen : Camellia
Richard Brake : Darius
Melanie Gaydos : Jug
Edmund Dehn : Elias
Matvej Buravkov : Boz
Marijus Demiskis : Med
Markas Eimontas : Mo
Titas Rukas : Beck
Markas Sagaitis : Fitz

Allociné : https://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=291598.html

1 thought on “VESPER CHRONICLES : A suivre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.