THERE IS A RIOT GOIN’ON (Sly and the Family Stone) : Après l’enthousiasme, la déception

thereisariotgoinonslyandthefamilystoneIl y’a deux jours, je vous avais fait part de mon enthousiasme concernant Stand!, un album de Sly and The Family Stone qui a exercé une large influence à l’époque et encore aujourd’hui. Dans la foulée, j’ai écouté There is a Riot Goin’on, sorti en 1971, qui est l’album suivant dans la discographie du groupe. Malheureusement, je n’ai pas vraiment accroché à cette ambiance fort différente.

There is a Riot Goin’on est doté d’une ambiance beaucoup plus sombre et n’a donc ni l’énergie, ni le caractère festif et dansant des précédentes œuvres du groupe. Il y’a là une volonté de proposer une musique en relation avec les sujets traités. Les thèmes abordés restent les mêmes : le racisme et l’intolérance, mais cette fois sur un ton nettement plus sérieux.

Malgré mon bon niveau d’anglais, il m’est quand même très difficile d’apprécier les textes pour la qualité de leur contenu et je peux donc difficilement baser mon jugement là-dessus. Il me reste donc l’impression que m’a fait la musique et cette dernière est plutôt mitigée. Certaines chansons ne manquent pas de qualité, mais le tout ne m’a pas réellement fait vibrer, comme a pu le faire Stand!.

There is a Riot Goin’on comporte essentiellement des titres funk, mais joués sur un rythme beaucoup plus lent que ce qu’on a l’habitude d’entendre. Cela aurait pu constituer un mérite en soi, si, répété sur toute la longueur d’un album, cela n’aboutissait avant tout à un manque d’intérêt de la part de l’auditeur, qui a vite tendance à ne plus jeter qu’un oreille distraite à ce qu’il entend.

Pourtant, le talent reste le même. On sent bien qu’il ne manque pas grand chose à beaucoup des morceaux qui composent There is a Riot Goin’on pour s’enflammer. Mais le choix a été fait de reste toujours en-dedans et de conserver cette ambiance sombre et peu enjouée. C’est une démarche artistique volontaire et respectable, mais l’effet est surtout de provoquer une certaine déception. La qualité des grands artistes est de savoir se renouveler et le moins que l’on puisse dire c’est que cet album sonne vraiment différemment que le précédent. Malheureusement, ça ne suffit pas pour provoquer le même enthousiasme.

Si on devait tout de même retenir deux morceaux, je choisirais Poet et Running Away, qui se distinguent par leur rythme un peu plus rapide et énergique. C’est peut-être la preuve que je n’ai pas su apprécier cet album à sa juste valeur parce que j’y attendais un musique plus proche de celles de Stand!. Mais je reste tout de même relativement déçu par There is a Riot Goin’on.

There is a Riot Goin’on montre que Sly and the Family Stone a su donner une personnalité différente à chacun de leurs albums. Mais pour le coup, pas sûr que cela ait été une si bonne idée que ça.

Faisons le tour des titres de cet album :

1.: Luv ‘n’ Haight
Un funk très classique, mais quelque peu lancinant

2.: Just Like A Baby
Une ballade sans grand relief.

3.: Poet
Un funk au rythme lent mais chaloupé.

4.: Family Affair
La voix prend ici le pas sur l’instrumentation, un peu dans le style crooner.

5.: Africa Talks To You ‘The Asphalt Jungle’
Un titre chanté en chœur mais sans donner une dimension supplémentaire.

6.: There’s A Riot Goin’ On
Une plage de 4 secondes de silence pour montrer leur opposition à toute forme de violence.

7.: Brave And Strong
Un son plus années 60, mais joué en-dedans

8.: You Caught Me Smilin’
De la puissance dans la voix, mais le reste ne suit pas.

9.: Time
Un rythme lent, presque un slow. Mais il manque toujours ce petit quelque chose.

10.: Spaced Cowboy
Le chant est ici murmuré, ce qui donne une impression étrange, mais d’un intérêt limité.

11.: Running Away
Une chanson enjouée et agréable.

12.: Thank You For Talkin’ To Me Africa
Une chanson à l’image de l’album…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.