THE REAL THING (Jill Scott) : L’artiste ne fait pas la pouffe

therealthingjillscottTout le monde le sait (j’adore ce genre d’introduction hyper modeste), j’aime beaucoup la soul et le R&B. Certains transforment cet intérêt musical et purement intellectuel en « toi qui aime la musique de pouffes ! ». Je m’insurge évidemment contre cette caricature de ma démarche de découverte artistique et esthétique d’un genre musical tout ce qu’il y’a de plus respectable. Après, si j’aime voir Jennifer Lopez ou Beyonce bouger leur popotin dans des clips vidéos, c’est un problème tout à fait différent… mais tout autant lié à l’esthétique.

Je suis donc là pour vous parler de Jill Scott et de son album The Real Thing. Cette dernière n’a rien d’une bimbo à qui on écrit des textes sans grand intérêt pour le plaisir de la voir bouge lascivement en chantant en play-back. Non, elle est une vraie « songwriter » qui a même publié plusieurs recueils de poèmes. Il s’agit donc d’un album personnel d’une artiste, non d’un pur produit marketing. Enfin, il n’empêche que je ne trouve pas ça exceptionnellement intéressant.

Et oui, parfois, les produits formatés ont plus de peps et d’énergie que les vraies œuvres d’artiste. Bon, pour le coup, je suis vache car The Real Thing recèle quand même quelques titres réellement excellents, mais également un certain nombre assez médiocres. Un album qui souffle le chaud et le froid donc et qui du coup, ne permet pas de rentrer vraiment pleinement dans cet univers musical. 17 morceaux, c’était sans doute 5 ou 6 de trop. Elagué des titres les moins intéressants, l’impression dégagée par cet album pourrait être radicalement différente.

On essayera donc de retenir quand même quelques belles mélodies et surtout une très belle voix. C’est vrai que chanteuse de soul music avec la voix cassée, cela ne le fait pas trop. Jill Scott est dotée d’une très bel organe (sans mauvais jeu de mots, svp !) mais elle ne le met pas toujours totalement en valeur. Trop timorée, trop en retrait, elle bride quelque peu son potentiel à ce niveau-là. Il est vrai que sa voix claire ou chaude, selon l’ambiance de ses morceaux, n’est pas non plus la plus exceptionnelle de l’arène musicale et même si sa musique repose sur autre chose, The Real Thing fait quand même naître quelques regrets à ce niveau-là.

Jill Scott et The Real Thing ne se démarque donc pas vraiment de la concurrence dans un domaine où elle est pléthorique. Encore une fois, cela vient en partie du fait que les meilleurs titres sont quelque peu noyés au milieu de titres plus médiocres. Mais, il faut bien l’avouer, même les meilleurs moments ne sont pas inoubliables et aucun morceau n’a le potentiel de tubes à l’épreuve du temps et des modes.

The Real Thing pourra donc être écouté avec un certain plaisir par tous les amateurs de R&B et de soul music. Il y trouveront quelques beaux moments musicaux. Pour ceux dont ce genre ne constitue pas le centre de l’univers musical, il y’a bien d’autres albums sur lesquels s’attarder avant celui-là.

Faisons pour finir le tour des titres que l’on trouve sur The Real Thing.

1.Let It Be
Un morceau d’introduction jazzy où l’on peut découvrir la belle voix chaude de Jill Scott

2.The Real Thing
Un titre groove-rock dans l’instrumentation, mais sur un rythme dur et heurté. Le tout manque un peu de peps et de fluidité.

3.Hate on Me
Une chanson dont l’instrumentation est plus ambitieuse et puissante, avec une voix à hauteur pour le premier vraiment bon titre de l’album.

4.Come See Me
Une chanson sympa, plus douce et sexy.

5.Crown Royal
Un morceau très court, qui sonne plus hip-hop.

6.Epiphany
Un titre sexy est chaud, mais qui ne fonctionne pas toujours très bien.

7.My Love
Une chanson plus groove et jazzy. La voix se fait plus grave et profonde, pour un résultat pas mal du tout.

8.Insomnia
Un morceau qui donne l’impression de ne pas être finalisé.

9.How It Make You Feel
Un titre plus intimiste. La voix est belle mais c’est bien tout.

10.Only You
Un morceau très transparent, alors qu’il se veut envoûtant.

11.Whenever You’re Around
Une chanson plus dynamique, mais pas encore assez.

12.Celibacy Blues
Un titre très simple, mais excellent, qui permet d’apprécier pleinement la belle voix de Jill Scott.

13.All I
La voix est ici plus aiguë, la musique plus douce, pour un titre plutôt bon.

14.Wanna Be Loved
Un jeu entre une voix aiguë et une voix grave qui se superpose…mais qui ne casse pas trois pattes à un canard.

15.Breathe
Un titre sans génie.

16.Imagination/Crown Royal Suite
Un morceau qui se content du minimum.

17.Rightness
Une chanson plus sombre, plus heurtée, mais surtout pas trop mal pour conclure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.