COMO AMA UNA MUJER (Jennifer Lopez) : Jennifer Lopez nous ballade un peu trop

comaamaunamujerjenniferlopezOn l’oublie trop souvent, mais avant de devenir une actrice de navets et de faire la une des magazines people de part sa vie sentimentale dissolue, Jennifer Lopez a été considérée comme une véritable prometteuse. Son premier album, On the 6, avait été unanimement salué par la critique, récoltant notamment un 4f Télérama, pourtant pas vraiment connu pour porter aux nues la musique de pouffes. Il est vrai que depuis, son image très showbizz lui a plutôt nuit.

Après des années de négociations avec sa maison de disque, elle arrive enfin, en 2007, à sortir un album entièrement chanté en espagnol intitulé Como Ama una Mujer. Une façon de renouer avec ses origines latines, même si, forcément, cela a du déplaire à une part du public américain, pas vraiment ouvert aux cultures étrangères. Un album plus personnel donc, attendu donc avec beaucoup d’impatience par ceux qui, comme moi, apprécie beaucoup la chanteuse qu’elle est.

Au final, le résultat est contrasté, à la fois excellent musicalement, mais aussi décevant par son uniformité. En effet, Coma Ama una Mujer nous offre 11 ballades, pour 11 titres. Elles sont toutes très belles, interprétées avec beaucoup de maîtrise, de conviction et d’intensité. Le ton diffère quelque peu d’un morceau à un autre, tantôt triste, tantôt mélancolique, tantôt plus enjoué. Les instrumentations sont souvent assez épurées, ce qui nous permet d’apprécier au mieux la très belle voix de Jennifer Lopez.

Mais voilà, aussi beau que cela soit, on a au bout d’un moment un peu l’impression de tourner en rond. Jennifer Lopez cherche à mettre beaucoup d’émotion dans les titres de Como Ama una Mujer, mais à la cinquième ballade triste, on commence à beaucoup moins partager sa tristesse. On jette alors une oreille de plus en plus discrète à ce que l’on entend. C’est un peu injuste vue la qualité des morceaux, mais on ne peut s’empêcher d’avoir envie d’autre chose. Surtout que cet album ne recèle aucun titre qui sorte incontestablement du lot. On se laisse porter, ce qui n’est pas toujours désagréable, mais là, franchement, on aimerait être un peu plus pris au dépourvu.

On sent bien que Jennifer Lopez a voulu faire autre chose que ce qu’elle nous propose habituellement. Ses plus grands tubes se caractérisent plutôt par une grande énergie et par leur caractère très entraînant. Ces 11 ballades sont sûrement l’expression d’une certaine frustration de la part d’une artiste qui n’a sûrement jamais eu le plein contrôle de ce qu’elle produisait (même si elle a toujours coproduit tous ses albums). Mais ces 11 ballades, encore une fois toutes très belles, se ressemblent parfois trop pour que le résultat soit tout à fait enthousiasmant. Elle est sûrement une artiste aux facettes bien plus variées que l’on ne le pense, mais il faudrait les diversifier au sein d’un même album.

Au final, Coma Ama una Mujer occupe une place à part dans la carrière de Jennifer Lopez. Un album aux grandes qualités, mais aux qualités trop uniformes.

Pour finir faisons le tour des titres que l’on trouve sur Coma Ama una Mujer.

1.: Que Hiciste
Chanson épurée, interprétée avec beaucoup d’intensité.

2.: Me Haces Falta
Un très joli titre aux accents un peu mélancoliques.

3.: Como Ama Una Mujer
Ballade épurée mais très belle.

4.: Te Voy A Querer
Morceau rythmé et envoûtant.

5.: Por Que Te Marchas
Ballade triste et sobre, pleine d’émotion.

6.: Por Arriesgarnos
Ballade parfaitement maîtrisée.

7.: Tu
Ballade avec un peu plus de punch, mais l’album commence à tourner en rond.

8.: Amarte Es Todo
Retour aux accents tristes. Cela reste très beau, mais cela ressemble à plusieurs titres précédents.

9.: Apresurate
Idem.

10.: Sola
De la conviction, de la maîtrise, mais on reste encore une fois sur le même ryhme.

11.: Adios
Un titre live… Au moins la forme change quelque peu du coup.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.